• 1200 x 200 Livefoot.fr

Congo-RDC : Mulumbu, Mbemba et Ngoma au milieu…Les 11 probables de départ pour ce dimanche

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) seront reçus par les Diables Rouges du Congo, ce dimanche 18 novembre au stade Alphonse Massamba-Débat, à Brazzaville. Ce sera pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée du groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Pour ce faire, il faudra attaquer cette explication avec beaucoup d’intensité et de rythme pour éviter de se faire surprendre par les Diables Rouges qui seront, à coup sûr, revanchards au regard de leur revers concédé le 10 juin 2017 à l’aller à Kinshasa. Le sélectionneur national dispose d’un effectif assez expérimenté pour aller chercher un succès à Brazzaville.

FOOT.CD vous propose les 11 probables de départ au vue de cet effectif.

Anthony Mossi

Issama Mpeko

Glody Ngonda

Marcel Tisserand

Christian Luyindama

Chancel Mbemba

Youssouf Mulumbu

Fabrice Ngoma

Firmin Mubele

Yannick Bolasie

Britt Assombalonga

Congo-RDC : La « stat » qui tue…5 matchs en 2018 et toujours pas de victoire pour les Léopards

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) seront reçus par les Diables Rouges du Congo, ce dimanche 18 novembre au stade Alphonse Massamba-Débat, à Brazzaville. Ce sera pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée du groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Les protégés de Jean-Florent Ibenge Ikwange peuvent se qualifier directement lors de cette 5ème journée. Il leur faudra commencer d’abord par s’imposer et espérer une victoire des Warriors du Zimbabwe qui jouent en déplacement contre les Lones Stars du Liberia. Ce succès passera certainement par un grand match que les Léopards devront faire sur le plan tactique. Le sélectionneur national dispose, sur papier du moins, une équipe capable d’aller chercher une victoire.

Pour gagner, il faut un plan de jeu d’attaque et le plus plausible, c’est le 4-3-3 avec, évidemment, tous les risques qu’il comporte concernant le repli défensif qui pose problème quand le bloc est devant. La clé passera certainement sur le système des Diables Rouges qui ont évolué lors de leur deux dernières avec ce plan de jeu, quoi de plus normal pour une équipe qui cherche également des points. Elle tentera son coup à fond pour embêter davantage cette équipe de la République Démocratique du Congo (RDC).

Mais cependant une statistique malheureuse poursuit les Léopards depuis le début de cette année 2018. Les fauves congolais n’ont pas encore gagné la moindre rencontre que ça soit en amicale ou match officiel. C’est un total de cinq matchs soit trois nuls et deux revers. La dernière victoire des Léopards remonte au samedi 11 novembre 2017 face au Syli National de Guinée aux éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018. C’est un sort qu’il faudra absolument conjuré ce dimanche 18 novembre pour éviter les traditionnels calculs des points à la dernière journée. Pourquoi pas comme c’est le mois de novembre qui les avait vu l’emporter pour la dernière fois.

Michel TOBO

Congo-RDC : Trésor Mputu, une solution offensive de taille pour Ibenge

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) seront reçus par les Diables Rouges du Congo, ce dimanche 18 novembre au stade Alphonse Massamba-Débat, à Brazzaville. Ce sera pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée du groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Rappelés après plus de quatre ans et demi d’absence, Trésor Mputu Mabi sera également d’un apport offensif important pour cette explication. Le milieu offensif du TP Mazembe, ayant pris de l’âge, certes, fait une entame de saison remarquable avec son club. Il commence, au regard de ses prestations, à reprendre sa forme d’antan. Il sera à coup sûr une solution offensive de taille pour les Léopards, son talent et sa technicité faisant foi.

Il aura cependant un léger désavantage par rapport à l’effectif actuel que le sélectionneur national est en train de construire autour de Fabrice Ngoma Luamba comme étant la pièce maîtresse dans cet entrejeu. Le jeune milieu offensif de l’AS V.Club s’est complètement révélé cette saison aux yeux du public sportif congolais et attire bien évidemment déjà des convoitises. Il reviendra donc à Jean-Florent Ibenge de faire un choix pour plus d’efficacité et d’efficience au vu de l’enjeu de cette explication qui pourrait propulser directement les Léopards au tour final de cette Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, en cas bien sûr de succès.

Michel TOBO

Congo-RDC : Assombalonga ou Kabongo, pour faire « oublier » Bakambu

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) seront reçus ce dimanche 18 novembre par les Diables Rouges du Congo/Brazzaville. Ce sera pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019

Le sélectionneur national a dû, une fois de plus, recourir à d’autres renforts pour des blessures constatées avant l’entame de cette préparation. La star de cette équipe nationale, Cédric Bakambu, a déclaré forfait pour l’une des rares fois. Ce qui est certain, le joueur Beijing Guoan (D1 chine) est un atout offensif très important que Jean-Florent Ibenge Ikwange se passera pour cette confrontation. Il y a également le cas de Jonathan Bolingi. L’attaquant d’Antwerp (D1 Belgique), bien que ne faisant pas l’unanimité dans cette ligne offensive, est très apprécié par le sélectionneur national qui l’utilise souvent pour sa taille et a un apport offensif souvent déterminant. Enfin, nous avons Gaël Kakuta, le milieu de terrain du Rayo Vallecano (D1 Espagne) qui est l’un des techniciens de ce groupe dont l’aide offensive n’est plus à prouver surtout pour les coups de pieds arrêtés notamment les coup-francs où il est capable de faire la différence.

Ces trois joueurs ont été bien évidemment remplacés par Britt Assombalonga (photo), Gauthier Kabongo Kasongo et Ricky Tulenge qui n’ont pas encore eu la chance de faire dans cette équipe. Ils auront tous l’occasion de prouver au sélectionneur qu’il a eu raison de les rappeler. Le buteur de Middlesbrough (D2 Angleterre), après une entame de saison un peu tumultueuse, s’est visiblement ressaisi et enchainent des rencontres en ayant maintenant la confiance de son staff technique. Il est à 5 buts pour l’instant en 16 matchs. Gauthier Kabongo brille de mille feux avec le Zamalek (D1 Egypte). Très décisif, il fait de bonnes prestations également depuis le début de la saison avec déjà 3 buts en 10 sorties. Lui également attend une opportunité pour se faire valoir dans cette sélection. Enfin, le maitre à jouer du Daring Club Motema Pembe (Dcmp), qui est très en jambes aussi depuis le début du championnat national, porte presque lui tout seul son équipe.

Ce qui est sûr, les trois remplaçants sont tous en forme au regard de leur entame de saison. Mais reste maintenant au sélectionneur national de faire le bon choix pour l’alignement de l’un ou de l’autre.

Michel TOBO

Congo-RDC/Ibenge sur Mputu : « Il ne revient pas en équipe nationale par flatterie ou par connivence… Il revient par rapport à ce qu’il montre sur le terrain »

Trésor Mabi Mputu a été convoqué avec les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) pour la toute première fois sous l’ère Jean-Florent Ibenge Ikwange. Il fait partie de la liste des 24 joueurs qui iront à l’assaut des Diables Rouges du Congo/Brazzaville le dimanche 18 novembre pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Ses prestations remarquables depuis l’entame de la saison en championnat national ont milité à son retour. Bien n’ayant pas une place de titulaire incontestable chez Mazembe à cause la rude concurrence au sein de la formation lushoise au regard bien entendu de la qualité de l’effectif, l’ancien joueur de Kin City a profité au maximum du temps de jeu, bien que minime, que le staff technique lui accorde pour se mettre réellement en évidence. Et quand il a eu le bonheur d’être aligné dès l’entame, il a éclaboussé ces matchs de sa finesse technique. C’est le cas de la rencontre face à Lupopo (2-1) où il marque le 1er but et contre V.Club (3-2) où il inscrit le but victorieux en offrant au passage deux passes décisives.

« Le choix de Trésor Mputu, il est tout simple. Il y a 4 ans et demi quand je ne l’avais pas pris, il n’avait  pas de temps de jeu. Il n’était nulle part. Cela à créer des polémiques inutiles. Là maintenant, il rejoue. Ce n’est pas seulement le fait qu’il a bien joué contre V.Club qu’il est revenu en équipe nationale. Ça fait un moment déjà qu’il est revenu depuis l’année dernière. Il redevenu un bon joueur et là il est décisif. Même quand il entre 20 minutes, il fait de très bonnes choses. Il montre le niveau auquel il a été connu auparavant. Il n’a pas été mis sur une blacklist. Il n’était repris par rapport à son temps de jeu et ses performances qui étaient réduits. Maintenant qu’il a tout retrouvé, il y a aucune raison qu’il ne soit récompensé de tous ses efforts. Il ne revient pas en équipe nationale par flatterie ou par connivence. Il revient par rapport à ce qu’il montre sur le terrain », a justifié Jean-Florent Ibenge Ikwange, le sélectionneur national de la RDC.

Michel TOBO

Léopards : Trésor Mputu , le retour en grâce de l’enfant prodige…5 ans après

Trésor Mabi Mputu a été convoqué avec les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) pour la toute première fois sous l’ère Jean-Florent Ibenge Ikwange. Il fait partie de la liste des 24 joueurs qui iront à l’assaut des Diables Rouges du Congo/Brazzaville le dimanche 18 novembre pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Ses prestations remarquables depuis l’entame de la saison en championnat national ont milité à son retour. Bien n’ayant pas une place de titulaire incontestable chez Mazembe à cause la rude concurrence au sein de la formation lushoise au regard bien entendu de la qualité de l’effectif, l’ancien joueur de Kin City a profité au maximum du temps de jeu, bien que minime, que le staff technique lui accorde pour se mettre réellement en évidence. Et quand il a eu le bonheur d’être aligné dès l’entame, il a éclaboussé ces matchs de sa finesse technique. C’est le cas de la rencontre face à Lupopo (2-1) où il marque le 1er but et contre V.Club (3-2) où il inscrit le but victorieux en offrant au passage deux passes décisives.

Au vue de tous ces paramètres, il était tout à fait normal qu’il soit rappelé à nouveau en équipe nationale qui a grand besoin, pour l’instant, des joueurs de sa trempe dans l’entrejeu et sera certainement un apport offensif de qualité.

Agé maintenant de 32 ans, le joueur de Mazembe est de retour dans cette sélection près 5 ans après son dernier match. C’était le 16 juin 2013 face au Cameroun (0-0) aux éliminatoires de la Coupe du monde, Brésil 2014. Il a disputé officiellement 38 matchs avec la sélection nationale de la RDC et il avait fêté sa toute première sélection le 5 septembre 2004 face l’Afrique du Sud à Kinshasa (1-0). Il a inscrit 14 buts.

Michel TOBO

Linafoot : Dcmp-Lupopo, deux clubs en quête de rachat

Prévu ce samedi 3 novembrele choc Daring Club Motema Pembe- FC Saint Eloi Lupopo est reprogrammé pour ce lundi 5 novembre suite au problème de vol survenu au moment où les Cheminots de Lubumbashi devaient rallier Kinshasa. C'est un match comptant pour la 8ème journée de la 24ème édition du championnat national de football.

Huitième au classement provisoire avec seulement 9 points en 7 matchs, les Jaune et Bleu de la ville cuprifère sont dans une mauvaise série en championnat dont une défaite face au rival, le TP Mazembe (2-1) et un nul au goût amère contre les Académiciens de Rangers (1-1).

Laminés à Kinshasa par le leader du championnat, le TP Mazembe (3-0), les Immaculés restent sur un match nul ramené de Mbuji-Mayi contre Sanga Balende (2-2). Les Vert et Blanc comptent 14 points après 7 matchs livrés et sont installés provisoirement à la 3ème place.

Fonseca Mansianga

Renaissance-Mazembe : Les « Renais » dans le dur déjà

Le Fc Renaissance du Congo reçoit, ce samedi 6 octobre, le TP Mazembe. Ce sera pour le compte du match avancé de la 4ème journée du championnat national, Ligue 1.

Une rencontre qui s’avère comme un test grandeur nature surtout pour la formation kinoise qui reste sur deux résultats mitigés et qui n’inspire pas à l’optimisme au regard des prestations poussives de l’équipe. Une autre contre-performance lors de cette explication pourrait déjà secouer le club qui risque d’entrer dans une crise sportive.

Le Fc Renaissance du Congo sera devant une équipe du TP Mazembe qui sort d’une écrasante victoire (4-0) devant Lubumbashi Sport, lors de sa sortie inaugurale dans ce tournoi. Malgré leur élimination en quarts de finale de la Ligue Africaine des Champions, les Corbeaux lushois inspirent toujours une certaine crainte au vu de l’effectif bien garni et qui ne cesse de grandir en qualité.

Ce qui est certain, c’est une explication qui sera disputée à coup sûr. Les joueurs du Fc Renaissance ne voulant perdre la face devant leurs supporteurs devant l’un des grands du pays. Ce sera également l’occasion pour eux de se mettre réellement en valeur aux yeux du public sportif du pays.

Michel TOBO

(Crédits Photo: Mapy Manueno)

CAF-C2 : Disette étonnante pour Al Marsy, un piège pour V.Club au retour ?

L’As V.Club a réussi à ramener un nul (0-0) de son déplacement de l’Egypte où elle affrontait la formation correspondante d’Al Masry. C’était pour le compte de la demi-finale aller de la Coupe de la Confédération.

Les Dauphins Noirs de Kinshasa ont été très entreprenants tout au long de cette explication mais ont manqué de réalisme devant les perches adverses face aux égyptiens qui avaient bien entamés leur match mais qui ont, curieusement, laissé l’initiative du jeu aux congolais après avoir poussé dans les premières minutes. On s’attendait à la pression égyptienne au regard des statistiques impressionnantes d’Al Masry depuis l’entame du tournoi. Le club n’a pas encore concédé la moindre défaite et surtout avait toujours gagné et marqué à domicile. C’est le premier match sans but qu’ils concédaient dans leur antre du Port Saïd Stadium. Une méforme étonnante de la formation égyptienne dont, malheureusement, les derniers n’ont pas su tirer profit pour se mettre à l’abri dès ce premier acte.

Au-delà, ce fût une rencontre très engagée et équilibrée sur le plan des actions où les deux équipes pouvaient faire la différence en dépit de la monopolisation du ballon par les congolais. Cependant, ce score, très flatteur, ne doit pas constituer une entrave pour le club kinois dans trois semaines à Kinshasa. La concentration sera certainement le maître mot de ce côté afin de ne plus passé à côté d’un sacre continental qui fuit à l’équipe depuis 45 ans (1973).

Michel TOBO

(Crédits: Mapy Manueno)

Mercato : L’avenir de Yannick Bolasie dans le flou total !

A deux semaines de la fermeture des portes du marché des transferts, l’avenir de Yannick Yala Bolasie ne se dessine toujours pas. L’ailier international congolais, étant annoncé, sur le départ n’a toujours pas trouvé le bout du tunnel. Il n’a pas été du voyage avec Everton lors de la 1ère journée du championnat à Wolverhampton.

Arrivé en fanfare du côté d’Everton à l’été 2016 contre un chèque de 30 millions d’Euro, le virevoltant et puissant attaquant congolais avait connu un passage fructueux à Crystal Palace où il a émerveillé et électrisé le championnat avec des gestes spectaculaires venus d’ailleurs.

Gravement blessé au genou en fin 2016 lors d’une rencontre du championnat contre Manchester United, Bolasie a, durant une année, été éloignée de la pelouse, manquant la Coupe d’Afrique de Nations avec les léopards et la fin de saison avec son club mais également la moitié de l’exercice 2017-2018. Après cette longue durée d’absence, il n’a toujours pas retrouvé son meilleur niveau et le club a jugé bon de se passer de lui cette saison. Son nom est cité avec insistance du côté de Burnley (D1 Angleterre), Middlesbrough (D2 Angleterre) et Fenerbahçe (D1 Turquie). Son ancien club, Crystal Palace a sollicité également son prêt.

Fonseca Mansianga

Send this to a friend