• 1200 x 200 Livefoot.fr

Finale CAF-C2 : Un autre rendez-vous avec l’histoire pour V.Club

L’AS Vita Club dispute la finale aller de la 15ème édition de la Coupe de la Confédération contre le club marocain du Raja. Ce sera ce dimanche 25 novembre à 20h00' au complexe sportif Mohammed V, à Casablanca.

Les Dauphins Noirs de Kinshasa ont pris suffisamment leur temps pour préparer cette confrontation afin d’être prêts. « Il ne faut rien laisser au hasard », déclarait Jean-Florent Ibenge Ikwange, l’entraîneur parlant de l’importance primordiale de cette explication. Tout le monde a encore en tête la désillusion de 2014 avec cette finale perdue face aux Algériens de l’Entente Sportive de Sétif et, bien évidemment, personne n’a envie de revivre cela. D’où le sérieux mis par le comité de direction de l’équipe vert et noir en donnant les moyens de préparation nécessaires pour ne pas rater cet autre « rendez-vous avec l’histoire ».

Sur le plan sportif, ce seront des retrouvailles entre les deux clubs, issus du groupe A des 8èmes de finale de la même compétition. Un ascendant psychologique pour la formation kinoise qui avait réussi à prendre un point, à l'aller, au Maroc et trois, au retour, à Kinshasa. Mais cependant les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas. Il faudra donc garder sa lucidité tout au long de la partie. L’AS V.Club, un peu comme Mazembe il y a quelques temps, réussit plutôt bien aux formations du nord du continent qui ne les met plus en difficultés comme ce fût le cas auparavant. Il faudra surfer ce « capital confiance » pour faire un bon résultat pour cette 1ère manche et venir terminer le boulot à Kinshasa, le dimanche 2 décembre.

Michel TOBO

Aston Villa : La non titularisation de Bolasie continue d’étonner les supporteurs

Yannick Bolasie attend toujours sa 1ère titularisation avec Aston Villa (D2 Angleterre) cette saison où il est arrivé en prêt en provenance d’Everton (D1 Angleterre).

L’ailier international congolais réalise pourtant de bonnes prestations depuis qu’il est arrivé d’où le débat que cela suscite auprès des supporteurs du club londonien que la presse anglaise rapporte bien évidemment. Sa prestation, plus que convaincant lors de la victoire (3-0) face à Derby County (6ème au classement avec 28 points) lors de la 17ème journée alors qu’il a fait son apparition sur le terrain à 20 minutes du terme, a soulevé la polémique l’opportunité pour le staff de le titulariser. Ajouter à ce fait, le récent match en équipe nationale face au Congo/Brazzaville (1-1) en éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2019 où l’ancien joueur de Crystal Palace a fait une prestation remarquable.

Tout le monde espère le voir commencer un match et ce sera peut-être le cas ce dimanche 25 novembre à la réception Birmingham City pour le derby pour le compte de la 18ème journée. Il a déjà disputé 10 matchs avec un total de 195 minutes pour 2 marqués.

Michel TOBO

Congo-RDC (1-1) : Gauthier Kabongo, comme Glody Ngonda face à la Tunisie

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) sont allés accrocher (1-1) les Diables Rouges du Congo/Brazzaville. C’était pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2019.

Les fauves congolais sont partis pour aller prendre une victoire à Brazzaville. Tout avait bien commencé avant que dame la pluie vienne alourdir le fond de jeu des Léopards qui pouvaient déjà à la mi-temps avoir un écart important au regard des occasions manqués.

Gauthier Kabongo Kasongo a été titularisé pour la 1ère fois par le sélectionneur national, Jean-Florent Ibenge Ikwange et le joueur du Zamalek (D1 Egypte) a marqué des points importants aux yeux du public sportif congolais. Rappelé en dernière minute pour pallier à l’absence de Cédric Bakambu, l’ancien joueur d’Al Ittihad (Egypte) et l’As Kaloum (Guinée) aura tout fait pour taper dans l’œil d’aucuns. Il s’est battu avec l’ensemble de l’équipe pour ramener le point du nul qui permet pour l’instant à la RDC de continuer à espérer pour une possible qualification. Hormis le but qu’il inscrit, Il s’est procuré quelques situations franches, surtout en 1ère période, qui auraient permis aux Léopards de se mettre définitivement à l’abri. Son match sera un tout petit terni par le but qu’il marque malheureusement contre son camp qui a remis les deux sélections à égalité. Sa situation rappelle fortement celle de Glody Ngonda Muzinga lors de sa 1ère titularisation face à la Tunisie à Kinshasa aux éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018.

Michel TOBO

Congo-RDC (1-1) : Mulumbu, Mputu, Mbemba…Ibenge a-t-il trouvé son milieu de terrain ?

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) sont allés accrocher (1-1) les Diables Rouges du Congo/Brazzaville. C’était pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2019.

Les fauves congolais sont partis pour aller prendre une victoire à Brazzaville. Tout avait bien commencé avant que dame la pluie vienne alourdir le fond de jeu des Léopards qui pouvaient déjà à la mi-temps avoir un écart important au regard des occasions manqués.

C’est le duo qui visiblement manquait à cette sélection nationale. Le retour convainquant de Trésor Mabi Mputu et de Youssouf Chafiq Mulumbu Ngangu a fait énormément du bien dans l’entrejeu de cette équipe nationale. Heureusement pour le sélectionneur national, les deux joueurs avaient tout à prouver à  nouveau pour effectivement justifier leur sélection et ils ont saisi la balle au bond pour se relancer complètement dans cette équipe. Ils ont été accompagnés dans cette tâche par Chancel Mbemba Mangulu, de grands jours, qui est resté égal lui-même. C’est qui est certain, ce sera le milieu de terrain qui sera reconduit lors de la prochaine sortie des Léopards, à moins qu’il y ait une blessure. A eux maintenant de se maintenir et de rester compétitif.

(Crédits Photo: Mapy Manueno)

Michel TOBO

Congo-RDC (1-1) : Le « 11 » de départ qui aura fait l’unanimité

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) sont allés accrocher (1-1) les Diables Rouges du Congo/Brazzaville. C’était pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations, Cameroun 2019.

Les fauves congolais sont partis pour aller prendre une victoire à Brazzaville. Tout avait bien commencé avant que dame la pluie vienne alourdir le fond de jeu des Léopards qui pouvaient déjà à la mi-temps avoir un écart important au regard des occasions manqués.

Qu’à cela ne tienne, l’opinion publique sportive nationale, pour l’une des rares fois et il est important de le souligner, a salué à l’unanimité la formation de départ mise en place par Jean-Florent Ibenge Ikwange. Le retour de Trésor Mputu et Youssouf Mulumbu a eu son impact sur le plan de jeu de cette sélection nationale congolaise qui en avait besoin. Et curieusement, l’absence de Cédric Bakambu, faut-il le signaler, n’a pas suscité des commentaires acerbes comme nous en avions l’habitude.

Ainsi, sur base de ces observations, peut-on dire que le technicien congolais a aligné sa meilleure équipe depuis son arrivée à la tête de cette sélection nationale bien que la victoire n’a pas suivie ? Mais ce qui sûr, l’unanimité suscité autour de cette formation est étonnante d’autant plus que le sélectionneur lui-même ne bénéficie pas cette unanimité. Va-t-il l’avoir? L’avenir nous le dira certainement.

(Crédits Photo: Mapy Manueno)

Michel TOBO

Congo-RDC : Mulumbu, Mbemba et Ngoma au milieu… Les 11 probables de départ pour ce dimanche

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) seront reçus par les Diables Rouges du Congo, ce dimanche 18 novembre au stade Alphonse Massamba-Débat, à Brazzaville. Ce sera pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée du groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Pour ce faire, il faudra attaquer cette explication avec beaucoup d’intensité et de rythme pour éviter de se faire surprendre par les Diables Rouges qui seront, à coup sûr, revanchards au regard de leur revers (1-3) concédé le 10 juin 2017 à l’aller à Kinshasa. Le sélectionneur national dispose d’un effectif assez expérimenté pour aller chercher un succès à Brazzaville.

FOOT.CD vous propose les 11 probables de départ au vue de cet effectif.

Anthony Mossi

Issama Mpeko

Glody Ngonda

Marcel Tisserand

Christian Luyindama

Chancel Mbemba

Youssouf Mulumbu

Fabrice Ngoma

Firmin Mubele

Yannick Bolasie

Britt Assombalonga

Congo-RDC : La « stat » qui tue…5 matchs en 2018 et toujours pas de victoire pour les Léopards

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) seront reçus par les Diables Rouges du Congo, ce dimanche 18 novembre au stade Alphonse Massamba-Débat, à Brazzaville. Ce sera pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée du groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Les protégés de Jean-Florent Ibenge Ikwange peuvent se qualifier directement lors de cette 5ème journée. Il leur faudra commencer d’abord par s’imposer et espérer une victoire des Warriors du Zimbabwe qui jouent en déplacement contre les Lones Stars du Liberia. Ce succès passera certainement par un grand match que les Léopards devront faire sur le plan tactique. Le sélectionneur national dispose, sur papier du moins, une équipe capable d’aller chercher une victoire.

Pour gagner, il faut un plan de jeu d’attaque et le plus plausible, c’est le 4-3-3 avec, évidemment, tous les risques qu’il comporte concernant le repli défensif qui pose problème quand le bloc est devant. La clé passera certainement sur le système des Diables Rouges qui ont évolué lors de leur deux dernières avec ce plan de jeu, quoi de plus normal pour une équipe qui cherche également des points. Elle tentera son coup à fond pour embêter davantage cette équipe de la République Démocratique du Congo (RDC).

Mais cependant une statistique malheureuse poursuit les Léopards depuis le début de cette année 2018. Les fauves congolais n’ont pas encore gagné la moindre rencontre que ça soit en amicale ou match officiel. C’est un total de cinq matchs soit trois nuls et deux revers. La dernière victoire des Léopards remonte au samedi 11 novembre 2017 face au Syli National de Guinée aux éliminatoires de la Coupe du monde, Russie 2018. C’est un sort qu’il faudra absolument conjuré ce dimanche 18 novembre pour éviter les traditionnels calculs des points à la dernière journée. Pourquoi pas comme c’est le mois de novembre qui les avait vu l’emporter pour la dernière fois.

Michel TOBO

Congo-RDC : Trésor Mputu, une solution offensive de taille pour Ibenge

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) seront reçus par les Diables Rouges du Congo, ce dimanche 18 novembre au stade Alphonse Massamba-Débat, à Brazzaville. Ce sera pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée du groupe G des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Rappelés après plus de quatre ans et demi d’absence, Trésor Mputu Mabi sera également d’un apport offensif important pour cette explication. Le milieu offensif du TP Mazembe, ayant pris de l’âge, certes, fait une entame de saison remarquable avec son club. Il commence, au regard de ses prestations, à reprendre sa forme d’antan. Il sera à coup sûr une solution offensive de taille pour les Léopards, son talent et sa technicité faisant foi.

Il aura cependant un léger désavantage par rapport à l’effectif actuel que le sélectionneur national est en train de construire autour de Fabrice Ngoma Luamba comme étant la pièce maîtresse dans cet entrejeu. Le jeune milieu offensif de l’AS V.Club s’est complètement révélé cette saison aux yeux du public sportif congolais et attire bien évidemment déjà des convoitises. Il reviendra donc à Jean-Florent Ibenge de faire un choix pour plus d’efficacité et d’efficience au vu de l’enjeu de cette explication qui pourrait propulser directement les Léopards au tour final de cette Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun, en cas bien sûr de succès.

Michel TOBO

Congo-RDC : Assombalonga ou Kabongo, pour faire « oublier » Bakambu

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) seront reçus par les Diables Rouges du Congo, ce dimanche 18 novembre à Brazzaville. Ce sera pour le compte de la 5ème et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019

Le sélectionneur national a dû, une fois de plus, recourir à d’autres renforts pour des blessures constatées avant l’entame de cette préparation. La star de cette équipe nationale, Cédric Bakambu, a déclaré forfait pour l’une des rares fois. Ce qui est certain, le joueur de Beijing Guoan (D1 chine) est un atout offensif très important que Jean-Florent Ibenge Ikwange se passera pour cette confrontation. Il y a également le cas de Jonathan Bolingi. L’attaquant d’Antwerp (D1 Belgique), bien que ne faisant pas l’unanimité dans cette ligne offensive, est très apprécié par le sélectionneur national qui l’utilise souvent pour sa taille et a un apport offensif souvent déterminant. Enfin, nous avons Gaël Kakuta, le milieu de terrain du Rayo Vallecano (D1 Espagne) qui est l’un des techniciens de ce groupe dont l’aide offensive n’est plus à prouver surtout pour les coups de pieds arrêtés notamment les coup-francs où il est capable de faire la différence.

Ces trois joueurs ont été bien évidemment remplacés par Britt Assombalonga (photo), Gauthier Kabongo Kasongo et Ricky Tulengi Sindani qui n’ont pas encore eu la chance de faire dans cette équipe. Ils auront tous l’occasion de prouver au sélectionneur qu’il a eu raison de les rappeler. Le buteur de Middlesbrough (D2 Angleterre), après une entame de saison un peu tumultueuse, s’est visiblement ressaisi et enchaînent des rencontres en ayant maintenant la confiance de son staff technique. Il est à 5 buts pour l’instant en 16 matchs. Gauthier Kabongo brille de mille feux avec le Zamalek (D1 Egypte). Très décisif, il fait de bonnes prestations également depuis le début de la saison avec déjà 3 buts en 10 sorties. Lui également attend une opportunité pour se faire valoir dans cette sélection. Enfin, le maître à jouer du Daring Club Motema Pembe (Dcmp), qui est très en jambes aussi depuis le début du championnat national, porte presque lui tout seul son équipe.

Ce qui est sûr, les trois remplaçants sont tous en forme au regard de leur entame de saison. Mais il reste maintenant au sélectionneur national de faire le bon choix pour l’alignement de l’un ou de l’autre.

Michel TOBO

Congo-RDC/Ibenge sur Mputu : « Il ne revient pas en équipe nationale par flatterie ou par connivence… Il revient par rapport à ce qu’il montre sur le terrain »

Trésor Mabi Mputu a été convoqué avec les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) pour la toute première fois sous l’ère Jean-Florent Ibenge Ikwange. Il fait partie de la liste des 24 joueurs qui iront à l’assaut des Diables Rouges du Congo/Brazzaville le dimanche 18 novembre pour le compte de la 5ème journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), Cameroun 2019.

Ses prestations remarquables depuis l’entame de la saison en championnat national ont milité à son retour. Bien n’ayant pas une place de titulaire incontestable chez Mazembe à cause la rude concurrence au sein de la formation lushoise au regard bien entendu de la qualité de l’effectif, l’ancien joueur de Kin City a profité au maximum du temps de jeu, bien que minime, que le staff technique lui accorde pour se mettre réellement en évidence. Et quand il a eu le bonheur d’être aligné dès l’entame, il a éclaboussé ces matchs de sa finesse technique. C’est le cas de la rencontre face à Lupopo (2-1) où il marque le 1er but et contre V.Club (3-2) où il inscrit le but victorieux en offrant au passage deux passes décisives.

« Le choix de Trésor Mputu, il est tout simple. Il y a 4 ans et demi quand je ne l’avais pas pris, il n’avait  pas de temps de jeu. Il n’était nulle part. Cela à créer des polémiques inutiles. Là maintenant, il rejoue. Ce n’est pas seulement le fait qu’il a bien joué contre V.Club qu’il est revenu en équipe nationale. Ça fait un moment déjà qu’il est revenu depuis l’année dernière. Il redevenu un bon joueur et là il est décisif. Même quand il entre 20 minutes, il fait de très bonnes choses. Il montre le niveau auquel il a été connu auparavant. Il n’a pas été mis sur une blacklist. Il n’était repris par rapport à son temps de jeu et ses performances qui étaient réduits. Maintenant qu’il a tout retrouvé, il y a aucune raison qu’il ne soit récompensé de tous ses efforts. Il ne revient pas en équipe nationale par flatterie ou par connivence. Il revient par rapport à ce qu’il montre sur le terrain », a justifié Jean-Florent Ibenge Ikwange, le sélectionneur national de la RDC.

Michel TOBO

Send this to a friend