• 1200 x 200 Livefoot.fr

CAF-C1 : Un 5ème nul de trop… fatal au TP Mazembe

Le TP Mazembe a été sorti par le champion de l’Angola, Primeiro de Agosto, en quarts de finale de la 22ème Ligue Africaine des champions (1-1 au match retour), ce vendredi 21 septembre au stade TP Mazembe, à Lubumbashi.

Les Corbeaux lushois, en manque d’inspiration et de réalisme, ont certainement pris de haut cette équipe angolaise venue à Lubumbashi pour jouer son va-tout et qui a réussi à le réaliser merveilleusement bien en défendant correctement et en poussant les Congolais à confondre vitesse et précipitation.

L’entraîneur serbe du Primeiro do Agosto avait déclaré en conférence de presse que la pression serait du côté des Congolais et au regard de la physionomie de cette explication, c’était bel et bien le cas.

En disputant ce quart de finale retour, le TP Mazembe alignait son 5ème nul consécutif dans cette compétition avec 4 buts marqués et 4 encaissés. La dernière victoire des Corbeaux lushois remonte au 17 juillet où ils avaient réussi à s’imposer devant les Algériens du Mouloudia Club d’Alger (1-0). S’il est vrai que Mazembe ne perdait pas, il est aussi indéniable que le club lushois n’arrivait pas à faire la différence. Cela veut dire qu’offensivement, des soucis se posaient avec acuité depuis 5 matchs. Certainement que le staff technique que dirige Pamphile Mihayo avait eu vent de ces résultats peu satisfaisants et un travail devait se faire dans ce sens.

C’a été le nul de trop qui a fait déborder le vase et surtout qui élimine le quadruple champion d’Afrique avec un sentiment de travail inachevé alors qui avait mieux à faire au vu des opportunités qui tendaient les bras à l’équipe.

Michel TOBO

CAF-C1 : Sans inspiration, le TP Mazembe sort par la petite porte

Le Tout Puissant Mazembe est éliminé de la 22ème édition de la Ligue des champions de la CAF, ce vendredi 21 septembre 2018. Il est tombé devant la formation angolaise de Primeiro de Agosto, après un match nul de 1 but partout, concédé au stade Mazembe de Lubumbashi, pour le compte de la phase retour des quarts de finale.

Les Congolais ont entamé la rencontre de la plus belle des manières en ouvrant le score à la 10ème minute par l'entremise de Jackson Muleka, servi par Christian Koffi Kouamé. Les Angolais vont revenir au score 23 minutes plus tard sur un but de Lompala Bokamba, marqué sur un coup franc direct. Il est à noter que Ben Malango n’a pas été très incisif, ratant deux face-à-face et un penalty. 
C’est sur ce score d’un but partout que les deux formations sont renvoyées aux vestiaires.

Lors de la deuxième période, les hommes de Pamphile Mihayo se sont montrés très déterminés mais n’ont pas eu de chance. A la 47ème minute, Trésor Mputu a manqué un autre penalty pour doubler la mise. Du coté angolais, le portier "Tony" Cabaça a été sur tous les ballons du Tout Puissant Mazembe devenant ainsi le sauveur de Primeiro de Agosto.

Lors de la manche aller, les deux formations s’étaient séparées sur un nul vierge, 0-0, à Luanda. Le but angolais inscrit à Lubumbashi élimine les Corbeaux qui vont se contenter du championnat national qui reprend ses droits ce week-end.
Auguy Mudiayi

Mazembe- 1° de Agosto (1-1) : Malango rate un penalty, les Corbeaux sont dans l’impasse à la mi-temps

Le Tout Puissant Mazembe est en train d’être tenu en échec  dans son antre de Kamalondo, à Lubumbashi, par la Primeiro de Agosto sur le score de 1 but partout  à la mi-temps.  C’est la phase retour des quarts de finale de la 22ème Ligue des champions de la CAF.

Les Congolais ont entamé la rencontre de la belle des manières en ouvrant le score à la 10ème minute sur un but de Jackson Muleka, servi par Koffi Kouamé. Les Angolais sont revenus au score 23 minutes plus tard sur une réalisation de Lompala Bokamba marqué sur coup franc direct.

Il est à noter que Ben Malango n’est plus au rendez-vous dans cette rencontre. Déjà maladroit sur deux face-à-face, l’international congolais et l’étoile montante de Mazembe a raté de remettre son club en confiance en ratant un penalty en toute fin de cette première minute.

Pour l’instant, le Tout Puissant Mazembe est écarté de la course en Ligue des champions pour avoir fait un nul vierge à Luanda, à l'aller.

Auguy Mudiayi

Dcmp-Muungano/Agostinelli : «C’est la première fois que cela m’arrive de ne pas avoir une idée sur notre adversaire…mais la finalité, c’est le résultat »

Le Daring Club Motema Pembe (Dcmp) ouvrira le bal de la 24ème édition du championnat de la Ligue nationale de football (LINAFOOT). Ce sera ce samedi 22 septembre devant l’OC Muungano de Bukavu. La rencontre se disputera au stade Père Raphael de la Kethulle de Rhyove.

Ce sera également le baptême de feu pour le technicien italien Andrea Agostinelli, nommé récemment à la tête du staff technique des Immaculés pour les deux prochaines saisons ainsi que l’ensemble de ses collaborateurs. Ce qui est certain, il est resté dubitatif sur son adversaire pour ce premier match mais, en tant que professionnel, l’objectif restera de faire un résultat probant pour entamer cette saison de la meilleure des manières.

« C’est la première fois que cela m’arrive de ne pas avoir une idée sur notre adversaire. Mais, au-delà de tout, je pense à mon équipe et je pense qu’elle est prête pour ce début de championnat. Pendant le mois que nous avons passé avec mon staff, nous avons mis notre professionnalisme. Vous le savez certainement, la finalité, c’est le résultat. Nous prendrons match par match et essayer d’en tirer profit. Nous pourrons avoir des difficultés parfois mais nous ne devons pas sous-estimer les petites équipes et ne pas avoir peur des grandes. L’essentiel pour nous c’est d’entrer sur le terrain et de gagner », a-t-il confié en conférence de presse d’avant-match.

Pour rappel, le Dcmp a fini 3ème de la dernière édition qui lui donne le droit de disputer la 16ème Coupe de la Confédération, l'année prochaine.

Fonseca Mansianga/Michel TOBO

Mazembe-1° de Agosto/Mihayo : « Il nous faut des guerriers… pour faire mal à l’adversaire d’entrée de jeu »

Apres le match nul vierge à Luanda devant Primeiro de Agosto, le TP Mazembe ne jure que par la qualification au prochain tour.

Pour Pamphile Mihayo Kazembe, entraîneur principal de Mazembe, la manche retour sera différente de celle d’aller. Il promet d’améliorer sa tactique afin de gagner et se qualifier pour les demi-finales.
En conférence de presse d’avant-match, Pamphile Mihayo a dit qu'il alignera les meilleurs de son équipe afin d’obtenir un bon résultat.

« Il n’y a pas de soucis dans le groupe. Je l’avais dit au match aller que nous ne connaissons pas cette équipe-là. On a joué, ils se sont comportés de leur manière et nous avons fait de même. Je ne crois pas que ça soit une raison qui nous pousse à dire que nous avons toutes les solutions pour faire du mal à l’adversaire. J’ai toujours dit que dans les matchs que nous jouons, c'est qui prime beaucoup c’est le plan tactique et physique. C’est la tactique qui compte pour décanter la situation à chaque fois. On joue à domicile, on doit mettre une autre tactique en place pour pouvoir faire mal à l’adversaire d’entrée de jeu puisque ce qui compte dans ce match c’est la qualification. Il nous faut un bon bloc, une équipe des guerriers, des joueurs qui ont envie de faire du mal à l’adversaire sur le terrain. J’en profite pour lancer un message à tout le public congolais d’être soudé et uni derrière nous », a-t-il déclaré.

Les deux équipes vont s’affronter à Lubumbashi, au stade Mazembe, pour le compte du match retour des quarts de finale de la 22ème édition de la Ligue des champions de la CAF.

 

Mazembe-1° de Agosto/Massunguna : « Sur le terrain du TPM, nous jouerons sans pression »

Après un match nul et vierge à l’aller à Luanda, le TP Mazembe et Primeiro de Agosto se retrouvent, ce vendredi 21 septembre, à Lubumbashi, pour le match retour des quarts de finale de la 22ème Ligue des champions.

Le capitaine du club angolais, Dany Afonso Massunguna, tout comme son entraîneur, pense que leur formation abordera cette rencontre sans pression contrairement à celle jouée à domicile. Sur ce, le défenseur axial estime qu’avec cet état des choses son club peut empocher une qualification.

« A Luanda, c’est avec raison que nous avons fait le nul pour avoir trop respecté Mazembe. Sur le terrain, vous avez tous remarqué que le TPM, comme à ses habitudes, était dangereux. La mission était celle de ne pas encaisser à domicile, nous avons joué la prudence. Sur le terrain du TPM, nous jouerons sans pression, une disposition qui nous permettra de marquer un ou des buts », a-t-il déclaré en conférence d’avant match.

Ce sera un trio arbitral algérien composé de Mehid Abod Charef, arbitral principal, assisté sur les côtés de Abdelhak Etchiali et Mokrane Gourari pour officier cette rencontre.

Fonseca Mansianga

Mazembe-1° de Agosto/Zoran Manojlovic : « La pression est sur Mazembe pas sur nous »

Le Tout Puissant Mazembe accueille, ce vendredi 21 septembre, Primeiro de Agosto, en match retour des quarts de finale de la 22ème Ligue des champions. Les deux formations s’étaient quittées dos à dos (0-0) au match aller, disputé le samedi 15 septembre, à Luanda.

En conférence de presse d’avant-match le jeudi 20 septembre, l’entraîneur du club angolais, Zoran Manojlovic, s’est montré très déterminé à battre un Mazembe qui, selon lui, est sous pression au vu de son rang sur le continent.

« C’était un grand match (Ndlr: match aller). On n’a pas su marquer mais il y a quand même ce match retour, on doit marquer pour aller en demi-finales. J’ai deux de mes grands joueurs qui n’avaient pas pris part à la première rencontre, ils sont disponibles pour ce match. Quand je suis arrivé en Afrique en 2010, je connaissais deux meilleures équipes du continent, Al Ahly et Mazembe. Ça fait très longtemps qu’on ne passe pas la phase de poules alors la pression est sur Mazembe, pas sur nous. Si Mazembe arrivait en demi-finales, ce serait normal mais s’il est éliminé ce ne serait pas normal. Ça c’est un deuxième match, nous venons pour un résultat, pas un match nul, mais nous venons pour gagner », a-t-il déclaré.

Le coup d’envoi de cette rencontre sera donné à 15 heures au stade TP Mazembe de Lubumbashi (14 heures à Kinshasa).

Fonseca Mansianga

Léopards : Trésor Lualua étoffe le staff technique

Trésor Lomana Lualua vient d’intégrer le staff technique de l’équipe nationale de la République Démocratique du Congo (RDC) sur décision de la Fédération Congolaise de Football Association (Fécofa).

Agé de 37 ans maintenant, l’ancien international congolais va entamer une nouvelle carrière d’encadreur au sein du staff technique que dirige Jean-Florent Ibenge Ikwange où il s’occupera du scooting c’est-à-dire suivre les différents joueurs congolais évoluant à l’extérieur du pays, rôle qu’occupait Christian Nsengi-Biembe avant son élévation au poste de directeur technique national.

Trésor Lomana Lualua a fait une longue carrière de footballeur professionnel qu’il avait entamée à Newcastle, en 2000, avant de la terminer en Turquie, à Sanliurfaspor, en 2016. Mais il a continué cependant à jouer dans le championnat amateur de Chypre, la partie turque, dans la formation d’ Merit Alsancak Yeşilova.

Michel TOBO

Fécofa : Christian Nsengi-Biembe, nouveau directeur technique national

Christian Nsengi-Biembe Sese Seko vient d’être nommé à la tête de la direction technique nationale en remplacement de Joseph Mukeba Mulumba, devenu instructeur CAF des entraîneurs.

Ayant fait l’ensemble de sa carrière d’entraîneur en Belgique notamment dans le centre de formation d’Anderlecht, il a dirigé il y a quelques années la sélection Espoirs qui a raté une qualification pour les Jeux Olympiques de Londres, en 2012. Il a également fait un bref passage du côté de l’AS V.Club, en 2005.

Avant sa nomination à ce poste, il faisait partie intégrante du staff technique de l’équipe nationale de la République Démocratique du Congo (RDC), chargé du suivi des joueurs évoluant en Europe.

(Crédit photo Laure Wavreille)

Michel TOBO

V.Club-R. Berkane (3-1)/Ibenge : «On n’était pas nous-mêmes en première mi-temps… mais avec quelques talents, on est revenu au score »

Après la victoire (3-1) de l’AS Vita Cub sur l’équipe marocaine de Renaissance Sportive de Berkane, le dimanche 16 septembre au stade des Martyrs, en quart de finale aller de la 15ème Coupe de la Confédération, Jean-Florent Ibenge a reconnu qu’ils n’ont pas été bons lors de la première période.

En conférence d’après-match, le technicien congolais a affirmé qu’il avait remotivé ses hommes pour pouvoir revenir dans le match. Il reconnaît tout de même que l’AS V.Club avait été sauvé lors de cette rencontre par certaines individualités notamment l’international congolais Jean-Marc Makusu, auteur d’un doublé et passeur décisif sur le 3ème but.

« On a bien débuté le match mais juste après 10 minutes, Renaissance nous a mangé tous les duels. On n’était pas présent. On était fébrile. On a encaissé le premier but, c’était encore plus compliqué. Mais, avec quelques talents, on est revenu au score juste avant la mi-temps. On n'était pas nous-mêmes en première mi-temps et ceux qui nous ont observé ne nous ont pas reconnus. Ils nous ont juste retrouvé en seconde mi-temps. Je crois que vous avez vu une équipe aujourd’hui. Il y a une équipe, et puis il y a des individualités qui doivent s’exprimer et c'est cela la force d’une équipe. On dit toujours quand il y a un grand match, il faut un grand joueur. Et quand vous avez du talent pour ce match-là, il faut le prendre vraiment en compte. On a eu Jean-Marc Makusu qui a fait son match aujourd’hui et puis, à un moment, on a eu Jésus Moloko et puis Mukoko a montré aussi qu’il sait être un grand joueur surtout sur le deuxième ballon qu’il a passé à Makusu. Donc, un collectif avec des individualités et de grands joueurs qui peuvent tirer leur équipe vers le haut », a-t-il dit.

La formation kinoise sera reçue à Berkane (Maroc), le dimanche 23 septembre prochain, pour le compte de la phase retour des quarts de finale de la C2.
Auguy Mudiayi

Send this to a friend