L’entraîneur d’Eupen (D1 Belgique) s’est dit disponible à assumer les fonctions de sélectionneur national des Léopards si la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) faisait appel à lui. Âgé de 45 ans, Claude Makelele, excellent milieu défensif passé par Nantes, Marseille, Celta Vigo, Paris Saint Germain (PSG), Real Madrid, et Chelsea, révèle que s’il avait opté pour l’équipe de France, avec laquelle il a remporté notamment la médaille d’argent au mondial 2006, la faute incombe aussi aux responsables congolais de l’époque.

« J’ai toujours été disponible. Je ne cherche pas. Je dirai oui avec certaines conditions. Je pense qu’on a une génération des jeunes dans notre pays qui est exceptionnelle. Depuis mon jeune âge, la première des choses que mon père avait fait c’était d’appeler le Congo pour dire que j’ai mon fils qui peut jouer chez les léopards. On m’a négligé et à partir de là Papa m’a poussé à continuer mon chemin tout simplement et puis l’équipe de France a profité de cette situation. Merci parce qu’ils ont cru en moi, ils m’ont fait devenir ce que je suis malgré que je suis un réfugié Congolais mais j’ai toujours porté ce drapeau dans mon sang, ça toujours été une fierté », a-t-il déclaré au micro de Fabien Kusuanika de Tshangu TV.

Après avoir mis un terme à sa carrière, le natif de Kinshasa avait passé ses diplômes d’entraineur. Devenu conseiller du directeur sportif du PSG, Leonardo, Claude Makelele deviendra par la suite l’entraîneur adjoint successivement de Carlo Ancelotti et de Laurent Blanc au sein du club parisien. Le détour à Bastia en 2014 se soldera par un échec. Après un passage à Monaco comme directeur sportif et à Swansea comme adjoint de Claude Puel, il est depuis le 6 novembre 2017, entraîneur d’Eupen qu’il a réussi à maintenir dans l’élite du football belge.

Le contrat du sélectionneur national des léopards, Jean Florent Ibenge Ikwange, a expiré depuis fin février 2018. La FECOFA, qui a souhaité continuer avec lui, n’a pas encore trouvé un compromis avec le Ministère des Sports et Loisirs.

Fonseca Mansianga