• canard

FOOT.CD

FOOT.CD est la référence de l'actualité du football en RDC

Yeni Ngbakoto au Queens Park Rangers : « C’était toujours le même onze de départ… J’étais frustré »

Yeni Ngbakoto est revenu sur les raisons de son départ d’Angleterre où il évoluait avec la formation de Queens Park Rangers en championship.
L’international congolais a affirmé que ses débuts ont été bons mais tout à commencer à mal tourner le jour où Jimmy Floyd Hasselbaink, l’entraineur qui l’avait recruté avait été limogé de Queens Park Rangers.
Dans une interview accordée à nos confrères du republicain-lorrain.fr, le joueur de l'EA Guingamp (D1 France) a révélé qu’il n’avait pas encore la confiance de l’actuel coach de Queens Park Rangers. C’est qui l’a frustré.
« Les premiers mois se sont plutôt bien passés, mais je me suis blessé et, surtout, Jimmy Floyd Hasselbaink, l’entraîneur qui m’a fait venir, a été limogé… L’été dernier, lors de la préparation, j’avais le sentiment qu’il me faisait confiance et puis il a changé de système de jeu. C’était toujours le même onze de départ. J’étais frustré. Finalement, en décembre, il m’a fait comprendre que si j’avais une proposition, il me laisserait partir. Et Guingamp s’est manifesté. Je ne pensais pas que ça irait si vite, mais dès que l’opportunité s’est présentée, j’ai dit oui tout de suite. », a-t-il révélé.

 

Auguy Mudiayi

Linafoot/Zone Centre-Sud : 4 clubs assurés, plus qu’une place à prendre !

La phase classique de la 23ème édition du championnat national de football dans sa zone centre-sud va connaître son épilogue après les 9 rencontres restantes pour enfin faire tableau complet des qualifiés à la phase des Play off. En concurrence pour l’unique ticket à octroyer pour la 5ème place qualificative avec la zone ouest, la zone centre-sud est certaine d’envoyer 5 clubs à l’ultime phase d’autant plus qu’aucun club de sa zone concurrente n’atteindra les 22 points que compte déjà son 5ème, Ecofoot.

Premier au classement avec 40 points après 17 matches, le Tout Puissant Mazembe est assuré de se hisser au play off étant que leader avant son dernier match face à à l’Ac Dibumba, qui est d'ores et déjà éliminé. Le Saint Eloi Lupopo, qui est actuellement 2ème avec 30 points, est également sans crainte avant ses deux dernières rencontres puisqu’il est bien parti pour terminer au moins à la 3ème place. Même cas de figure pour le 3ème, Sa Majesté Sanga Balende qui compte 26 points. Avec deux matches en moins, Les « Sang et Or » sont bien positionnés pour finir à la limite 4ème, une place qu’occupe le Cs Don Bosco (25 points). Les Salésiens qui ont encore deux matches à disputer boucleront au minimum à la 5ème place.

Encore une place à pourvoir

Ecofoot qui est 5ème avec 22 points (17 matches) est mieux placé pour s’accaparer de la dernière place qualificative mais les Ecoliers qui sont à leur première expérience nationale devront lutter avec trois autres prétendant à savoir : La Js Groupe Bazano, 6ème avec 17 points (16 matches), Lubumbashi Sport, 7ème avec 16 points (15 matches) et L’Us Tshinkunku, 8ème avec 16 points (16 matches).

Fonseca Mansianga

Ligue Europa : C’est fini pour Lukoki et Ludogorets

Jody Lukoki et le FC Ludogorets ont été éliminés de la Ligue Europa, le mercredi 22 février, par la formation d’AC Milan sur le score cumulé de 4 buts à 0 (1-0 au retour). C’était pour le compte des 16èmes de finale de ce tournoi.
L’attaquant congolais est entré à la 71ème minute de jeu. C’était la dernière compétition européenne interclubs à laquelle Ludogorets prenait part cette saison après leur élimination également de la Ligue des Champions.
La formation bulgare et son congolais doivent à présent se concentrer au championnat et à la Coupe nationale. Le FC Ludogorets (1er avec 51 points) sera en déplacement ce lundi 26 février pour affronter l’équipe de Botev Plovdiv pour le compte de la 22ème journée du championnat.

Auguy Mudiayi

D1 Egypte : La passe de 8 pour Kabongo, Zamalek grimpe à la 2ème place

Le Sporting Club Zamalek a dominé ce jeudi 22 février en déplacement la formation d’Al Nasr (2-1) en match comptant pour la 26ème journée du championnat.

Double buteur lors de la dernière sortie du Zamalek, l’attaquant congolais, Kabongo Kasongo, a permis à son club d’égaliser à la 33ème minute avant que son coéquipier Mahmoud Hamdi n’inscrive le but victorieux aux arrêts de jeu de la première période.

Avec ce but, l’ancien buteur de l’As Kalloum (Guinée) et d’Al Ittihad (Egypte) augmente son total à 8 buts et passe pour le meilleur buteur du club. De bon augure pour lui qui a retrouvé sa place de titulaire après quelques matches débutés sur le banc de touche.

Les Cairotes, qui affronteront El Geish le mardi 27 février pour la prochaine journée, ont, avec cette victoire, quitté la 4ème place pour la 2ème avec désormais 48 points.

Fonseca Mansianga

 

Coupe d’Arabie Saoudite : Kabananga et Al Nassr sortent par la petite porte

Junior Kabananga et Al Nassr se sont inclinés (0-1) devant la formation d’Al Batin. C’était pour le compte des quarts de finale de la Coupe nationale (Coupe du Roi). Ils n’ont visiblement pas de chance devant ce club, pourtant 11ème au classement au niveau championnat, qui les avait déjà défait il y a quelques jours (0-3).

L’attaquant international congolais a disputé toute la partie mais est resté muet comme l’ensemble de son équipe qui a buté devant une équipe très solide et réaliste qui a inscrit son but en début de partie (18ème minute). Al Nassr s'est pourtant procuré les meilleures occasions du match avec quelques tirs mais qui n'auront pas été inquiétants pour le portier adverse.

Ils vont se concentrer maintenant sur le championnat où ils recevront la lanterne rouge, Al Raed, le samedi 3 mars pour le compte de la 22ème journée.

Michel TOBO

Genk/Ndongala : « Ici le coach me donne la liberté que Mazzù me donnait à Charleroi »

Arrivé cet hiver au Racing Club Genk en provenance de Standard de Liège, l’ailier international congolais, Dieumerci Ndongala, s’est longuement entretenu, ce jeudi 22 février avec les confrères belges du Sport Magazine, à un jour de la réception du Royal Antwerp, pour le compte de la 28ème journée du championnat.

Au cours de cet entretien, le congolais qui fait un excellent début avec le Rc Genk (1 but, une fois élu homme du match) après seulement trois sorties, est revenu tout d’abord sur son passage chez les « Rouches », avant d’évoquer sa relation avec son ancien et actuel entraineur.

« Normalement, quand je joue, je ne me prends pas la tête. Je joue comme dans la rue. Là, mon jeu manquait non seulement de folie, mais aussi de personnalité. C'était très stéréotypé. Un peu comme le jeu du Standard en début de saison. Sauf que chez moi, ça se voyait beaucoup plus. Il y avait pas mal d'attentes à mon égard. Maintenant, je sens que ça revient. Il fallait reprendre du plaisir avant tout. Je savais très bien que je n'étais pas à mon niveau. À un moment donné, je suis bien revenu, contre Ostende en quart de finale de la Coupe. C'est dommage que je n'ai pas pu enchaîner. J'étais bien, j'étais en train de revenir, mais il y avait une équipe en place. Puis, il y a eu le stage (en janvier, à Marbella, nldr), où je n'ai joué que quinze minutes, et j'ai senti que le coach n'allait peut-être pas m'aider à retrouver cette confiance dont j'avais besoin. », a-t-il déclaré au sujet de son passage au Standard de Liège.

En outre, Dieumerci Ndongala se dit d’avoir la totale confiance de son actuel entraineur, comme cela fut le cas du côté de Sporting Charleroi entre 2013 et 2016.

« Ça ne m'a pas aidé qu'on me demande de jouer trop carré. J'essayais trop d'appliquer ce qu'on me demandait, de ne pas trop garder le ballon, par exemple. Tandis qu'ici, le coach (Philippe Clement, ndlr) me donne la liberté de bouger, de faire des appels dans les espaces. En fait, il me donne la liberté que Mazzù me donnait à Charleroi. Mais je pense que maintenant, avec Mehdi Carcela, Sa Pinto va devoir lui donner cette liberté. Ce n'est pas quelqu'un qu'il faut brider. », a-t-il ajouté.

S’agissant de sa relation avec son ex coach, Ricardo Sa Pinto, le joueur de 26 ans s’est dit de n’avoir jamais été un poids ou encore un problème contre le technicien portugais.

« Notre relation était bonne. C'est clair qu'après le stage, il ne m'a pas repris parce qu'il trouvait que je manquais d'énergie, d'envie. J'espérais repartir sur de nouvelles bases, mais il pensait que je n'allais pas apporter un plus... Il avait ses raisons. Je respecte ses choix. », a conclu Dieumerci Ndongala.

Japhet Toko

Coupe d’Arabie Saoudite : Kabananga titulaire face à Al Batin

Junior Kabananga et Al Nassr dispute ce jeudi 22 février le quart de finale de la Coupe nationale (La Coupe du Roi). Le Coup sera donné à 18h00’, heure de Kinshasa. Ce sera face à Al Batin, la même équipe qui les a battus sévèrement (0-3) il y a quelques jours en championnat.

L’international congolais est aligné d’entrer de jeu par le staff technique du club qui attend frapper fort lors de cette explication et de s’assurer une place en demi-finale.

Ce sera pour eux une occasion de se rattraper avant d’enchainer avec le championnat la semaine prochaine face à Al Raed,  la lanterne rouge du championnat.

On rappel que des grosses primes leur ont été promises en cas de victoire finale dans cette Coupe nationale.

Michel TOBO

Maniema Union- USMA/ Jean Birindwa: « On doit chercher à obtenir la qualification ici chez nous »

Vainqueur de la formation gabonaise de Mangasport au tour préliminaire, l’As Maniema Union a hérité des algériens de l'Union sportive de la Médina d'Alger (USM Alger) pour le compte des 16èmes de finale de la 15ème édition de la Coupe de la Confédération de la CAF.

Pour Jean Birindwa Kirongonzi, entraîneur adjoint de Maniema Union, passer cette étape ne sera pas facile aux maghrébins et particulièrement algérien qui joue avec un pressing haut. Néanmoins, il a promis de travailler encore sur le mental des Vert et noir de Kindu afin de répondre présent face aux Usmistes.

En conférence de presse de la rencontre face à Mangasport (1-1) à Kindu le mercredi 21 février , Jean Birindwa s’est fixé l’objectif de vaincre son adversaire, l’Usm Alger, à Kindu pour obtenir la qualification avant d’aller le défier en Algérie.

« Nous avons déjà des informations concernant le football Maghrébin. Ils jouent avec un pressing très haut. On va travailler sur ça. Dans le football, il n’y a pas de grandes et petites équipes. Il suffit que les joueurs comprennent leurs missions et qu’ils les accomplissent. Donc, on a une lourde responsabilité de défendre les couleurs de la RDC. On va encore travailler sur le mental de nos joueurs surtout qu’ils sont encore moins expérimentés. Ils ont leur destin en main et ils doivent le jouer. Nous savons que ça ne sera pas facile mais on doit travailler dur surtout que le match aller doit se jouer ici à domicile. On doit chercher à obtenir la qualification ici chez nous et peut-être aller chercher la confirmation à l’extérieure. »,a-t-il promis.

Auguy Mudiayi et Fonseca Mansianga

WAC-MAZEMBE : Avantage psychologique pour les locaux !

Le Tout Puissant Mazembe de Lubumbashi sera reçu, ce samedi 24 février, par le Wydad Athletic Club de Casablanca, au complexe Sportif Mohamed V, à Casablanca (Maroc), sous le coup de 16h30’ Temps universel. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la 26ème Super Coupe de la Confédération africaine de football (CAF).

Si les Congolais et les Marocains vont se croiser pour la première fois dans une Super Coupe de la CAF, cependant ils se connaissent déjà pour s’être rencontrés  à quatre reprises en Ligue des Champions de la CAF. Cette confrontation sera donc leur cinquième sur la scène continentale.

En quatre matches déjà joués, ce sont les Wydadis qui dominent le débat face aux Lushois avec 2 victoires, à chaque fois à domicile contre une seule défaite et un match nul.

Le samedi 23 avril 2011, à Casablanca a lieu la première rencontre entre ces deux formations, comptant pour les huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. L’équipe marocaine avait réussi à remporter cette première manche sur la marque d’un but à zéro grâce à une réalisation de Mustafa Allaoui (15ème minute). Deux semaines plus tard, soit le dimanche 8 mai 2011, l’équipe congolaise est parvenue à inverser la tendance en s’imposant au stade Frédéric Kibasa Maliba (Lubumbashi) sur la marque de 2 buts à 0. Patou Kabangu Mulota (75ème) et Hugues Bedi Mbenza dans les arrêts ont été les buteurs du Tp Mazembe à l’époque dirigé par le Franco-Sénégalais Lamine Ndiaye.

Mais cette victoire ne restera qu’anecdotique, puisque les « Corbeaux » ne parviendront véritablement pas à disputer les quarts de finale de cette édition. Ils ont été disqualifiés pour avoir utilisé le défenseur Janvier Besala Bokungu durant ce tournoi, alors qu’il n’était pas éligible. Le Wydad Athletic de Casablanca a été repêché pour un tour de cadrage contre le Fc Simba de la Tanzanie, sorti en seizième de finale par le même Tp Mazembe. Les marocains se sont qualifiés au détriment des Tanzaniens, et ont eu le bonheur cette année-là d’arriver jusqu’en finale, malheureusement battus par les Tunisiens de l’Espérance Sportive de Tunis (0-0, 1-0).

Cinq ans plus tard, Mazembe et Wydad Athletic de Casablanca se sont retrouvés au même stade de cette compétition, et cette fois, la qualification des marocains pour en quarts de finale n’a souffert d’aucune contestation. Au match aller disputé à domicile, le 9 avril 2016, ils l’ont emporté (2-0) avant d’imposer 11 jours plus tard au retour le nul (1-1) aux hommes de Hubert Velud.

Il est à signaler que le Tp Mazembe séjourne déjà à Casablanca depuis ce mardi 20 février en prélude de cette Super Coupe, qui sera officiée par le zambien Janny Sikazwe, assisté de l’Angolais Jerson Emiliano dos Santos puis du Sud-africain Zakhele Thusi SIWELA.

Japhet Toko

Super Coupe de la CAF : Mazembe reçoit des explications sur la VAR

Les dirigeants et les joueurs du Tout Puissant Mazembe ont reçu, ce jeudi 22 février, des explications sur la Video Assistant Referee (VAR), l’assistance vidéo. Cette dernière sera présente lors de la Super Coupe qui mettra aux prises la formation congolaise au Wydad Athletic Club de Casablanca, ce samedi 24 février sous le coup de 17h30’, heure de Kinshasa.

Cette nouvelle technologie, qui est déjà en utilisation un peu partout au monde notamment en Europe, principalement dans les compétitions européennes des clubs et quelques championnats notamment celui d’Italie et d’Allemagne, a été expérimentée lors du dernier Championnat d’Afrique des Nations. Cette dernière s’est disputée au Maroc, en janvier-février 2018.

Michel TOBO

Send this to a friend