Affaire Matutala Zao: La réaction attendue de Florent Ibenge est arrivée

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) donne raison à l’As V.Club par rapport à son recours en contestation sur l’affaire «Matutala Zao». La présidente de la formation kinoise, Bestine Kazadi Ditabala, vient de confirmer la nouvelle dans une conférence de presse tenue ce vendredi 8 octobre à Kinshasa.

Dans un message vidéo qu’il a lui-même envoyé à la rédaction de FOOT.CD, Jean-Florent Ibenge Ikwange, l’ancien entraineur, pendant près de 9 ans, des Dauphins Noirs de Kinshasa est bien évidemment très satisfait de cette décision mais surtout qu’on reconnaisse que son équipe n’avait pas triché en alignant le joueur.

«Le TAS vient de nous rendre justice. Je suis très heureux et content de la saison que nous avons réalisé. Mais au-delà de tout, je suis content qu’on reconnaisse que nous n’avons pas triché. Cela allait être une tâche terrible et cela me faisait trop mal. A travers cela, nous dénotons qu’il y a de la valeur dans le football, des valeurs que nous incarnons et que nous voulons transmettre à la jeunesse à qui on demande de ne pas tricher. Nous remercions spécialement à madame Bestine Kazadi pour votre jusqu’auboutisme», a-t-il dit.

En effet, après que la Fédération Congolaise de Football Association (Fécofa), au travers de sa commission ad hoc, ait infligé à V.Club trois forfaits lui privant du titre au championnat de la Ligue Nationale de Football (Linafoot), les dirigeants des Dauphins Noirs de Kinshasa s’étaient décidés d’aller en dernier recours au TAS pour faire valoir leur droit sur cette affaire.

Pour rappel, V.Club aligné le joueur Matutala Zao dans trois matchs cette saison. Mais il s’avère que ce dernier ne s’appellerait pas Matutala Zao mais Matutala Kiniambi Zola et serait issue de la formation de Corbeaux KFA de Lubumbashi. Il aurait fui et aurait changé de nom d’où la dénonciation du Cs Don Bosco qui a eu gain de cause à la Fécofa après avoir été débouté par la Ligue Nationale de Football (Linafoot) qui avait donné raison à V.Club en 1ère et 2ème instance se basant sur la bonne foi du club qui a eu la peine de se renseigner auprès de la Fécofa qui avait reconnu que le joueur n’avait aucun lien avec la formation de lushoise.

- Advertisment -spot_img