RDC-TOGO : Les 4 clés du match – Instant Bellini

Notre consultant Joshua Bellini jette son regard d’ancien football et surtout d’analyse sur le match RDC-Togo, comptant pour la dernière journée de la phase des groupes de la CAN 2017.

Il y aura du suspens jusqu’au bout. En cas d’égalité entre les deux équipes, le vainqueur de la confrontation directe est qualifié. Une grande partie de la préparation devait se baser sur le mental des joueurs, en plus de la fatigue accumulée depuis le début de la compétition.

Les clés du match

  1. Le Togo n’a pas la pression. Les éperviers n’ont plus rien à perdre. Ils donneront tout pour gagner. Connaissant Claude le Roy, il ne demandera pas à son équipe de se livrer totalement à la première période. Il restera patient et essaiera de profiter des phases arrêtées, des erreurs de nos défenseurs. Il sait que la RDC est forte en contrattaque. Il ne se livrera pas, il attendra. La RDC sait qu’un nul sera à son avantage. Elle attendra aussi, mais il faudra préserver les efforts parce que la deuxième mi-temps sera lourde.
  2. Claude le Roy était présent au stade et a certainement pris des notes. Il a vu nos faiblesses. Il sait que la RDC accuse un coup de fatigue, des problèmes de fraicheur sont viibles. Il sait que nous négocions mal les phases arrêtées. Il sait aussi qu’Ibenge joue toujours en 4-3-3. La RDC devra lancer du sang neuf. Le marquage individuel est à la base de la fatigue. Proposer un marquage en zone et changer de système nous ferait du bien. Il faudra éviter de commettre des fautes près de la surface de réparation et éviter les coups francs inutiles.
  3. Tout comme la RDC, le Togo est aussi fort en contrattaque. Ils ont des joueurs très rapides et s’appuient sur Dossevi et Adebayor. Ils peuvent rapidement inquiéter l’axe central. Il suffit de voir les buts marqués lors des leurs deux dernières confrontations face au Maroc. Il faudra jouer avec un milieu axial capable de sauter avec Adebayor et ainsi toujours laisser un défenseur axial libre. Il faudra éviter d’attaquer en désordre et surveiller la densité au milieu du terrain. Nos latéraux devront plus monter sur les ailes pour pousser les attaquants togolais à descendre. De cette façon, ils resteront éloignés de notre surface.
  4. Le Togo techniquement, c’est nul, mais physiquement, c’est costaud. On connait Claude le Roy, il va se baser sur cela. Ceci peut aussi être un désavantage pour eux. L’énergie qu’ils ont laissée face à la Cote d’Ivoire leur a couté cher face au Maroc. Une fois menés au score, ils manquent d’arguments et comme nous, sur les phases arrêtées ils défendent mal. La RDC devra jouer en bloc de la première à la dernière minute. La clé ? Il faudra profiter des erreurs techniques du Togo, monopoliser le ballon et avoir un joueur capable de tirer des coups francs.

Joshua Bellini pour FOOT.CD

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -spot_img

FA Cup: Passe décisive pour Kabongo Tshimanga, Chesterfield évince Salford City

Kabongo Tshimanga et Chesterfield (Angleterre/D5) sont revenus avec la qualification (2-1) de leur déplacement sur la pelouse de Salford City (Angleterre/D4) en match comptant...