Junior Kabananga est arrivé en début de cette saison au Qatar Sports Club (D1 Qatar) en provenance d’Al Nasr (D1 Arabie Saoudite) pour la somme de 1,8 millions d’euros pour deux les prochaines saisons.

Mais après seulement quatre matchs où il a inscrit pour son 1er match, il a eu du mal à s’imposer et le départ de entraîneur qui l’a fait venir n’a pas arrangé les choses en sa faveur. Il a été écarté de l’équipe et n’a plus été retenu pour un match jusqu’à ce jour.

«J’étais titulaire et j’avais la confiance du coach, mais quand celui-ci a été débarqué, la situation est devenue bizarre. Quand tu ne marques pas régulièrement ou à chaque match au Qatar, tu es vite écarté ou critiqué. C’est également le cas de Mario Mandzukic arrivé cet hiver du côté d’Al Duhail. Disposant encore de deux ans de contrat ici, j’ai demandé pour partir en prêt afin de pouvoir jouer. Ils étaient d’accord au début et j’avais plusieurs offres sur la table dont l’une menait à Waasland-Beveren. Mais ils ont ensuite changé d’avis, le Qatar est pire que l’Arabie Saoudite (Il a joué à Al-Nasr Riyad en 2018). J’attends désormais le mois de mai pour trouver une solution», a-t-il confié à nos confrères belges de Walfoot.be.

Michel TOBO