FIFA: Constant Omari suspendu par «consentement mutuel» de toute activité liée au football pour une année

Constant Omari Selemani a été suspendu pour une durée d’un an, «consentement mutuel», de toute activité liée au football aux niveaux natiobnal et international par la Commission d’Éthique indépendante de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) concernant une affaire de commercialisation des droits de télévision de la Confédération Africaine de Football (CAF). Il rembousera la somme de 64.444 euros qu’il avait perçu.

En effet, l’ancien président de la Fédération Congolaise de Football Association (Fécofa) et ancien 1er vice-président de la CAF a perçu la somme de 64.444 euros de la part de Lagardère Sports pour bénéficier des avantages de la CAF au détriment de LC2 à qui ces droit appartenait à l’époque.

«Ces négociations, conduites par M. Omari pour le compte de la CAF, avaient abouti à la mise en place de dispositions contractuelles extrêmement préjudiciables pour la confédération, qui avait enregistré des pertes financières considérables. L’acceptation des avantages en question avait entraîné un conflit d’intérêts qui avait empêché M. Omari d’accomplir sa mission vis-à-vis de la CAF avec intégrité, indépendance et détermination», peut-on lire sur le communiqué publié par la FIFA sur son site officiel.

Avec cette sanction, nous pouvons aisement comprendre pourquoi l’intéressé avait précité sa démission à la tête de la Fécofa il y a seulement quelques jours. Cette sanction a déjà pris effet depuis le vendredi 18 juin dernier, date de la validation de l’accord par le président de la chambre de jugement.

Michel TOBO      

- Advertisment -spot_img