CAN 2019 : Le mental, la principale force des Léopards pour cette Coupe d’Afrique

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) affronteront en 8ème de finale les Baréas du Madagascar, la révélation de cette 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Ce sera le dimanche 7 juillet à Alexandrie.

Après leur qualification où ils ont dû attendre les succès du Maroc et du Sénégal, les Léopards ont repris du service pour la préparation de cette explication qui annonce une nouvelle ère dans cette sélection nationale. « C’est une nouvelle compétition qui commence », nous disait Jean-Florent Ibenge Ikwange, juste après la confirmation du passage au 2ème tour.

L’entame de la compétition a été chaotique pour les protégés de Jean-Florent Ibenge Ikwange qui ont concédé deux revers de suite (0-2 face à l’Ouganda et le même score face à l’Egypte). Des résultats qui ont bien évidemment fait douter ce groupe au regard de la préparation idéale effectuée à Marbella en Espagne. Mais le match contre le Zimbabwe (victoire 4-0) est, pour le moment en tout cas, le match symbole du nouveau dynamisme de cette sélection nationale qui manquait d’envie clairement lors de deux premières sorties ratées. « La détermination, l’envie, c’est ce qui nous a manqué et qui font en sorte que nous ayons un autre résultat que la défaite aujourd’hui », nous disait Youssouf Mulumbu, le capitaine des Léopards et joueur du Celtic Glasgow (Ecosse) après la victoire contre le Zimbabwe.

Il est vrai que les aspects tactiques compteront aussi pour la suite du tournoi comme lors des trois matchs du 1er tour où les congolais ont été en grande partie, dominateurs, hormis contre l’Egypte où ils ont laissé la possession à leurs adversaires mais où ils auront eu de bonnes dispositions pour la mettre à mal en 2ème période, mais la grande force de cette sélection nationale sera, sans nul doute, dans son mental, dans son caractère à réagir face à des difficultés dont elle fait face. L’exemple du match contre le Zimbabwe l’illustre parfaitement bien. Ils sont obligés d’être solides et efficaces sur le plan tactique mais leur mental qui décidera de l’issue qu’ils voudront bien donner à leur participation à cette 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations.

Michel TOBO (Envoyé Spécial en Egypte)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *