CAN 2019 : Jonathan Bolingi en 2019 en Egypte comme Junior Kabananga en 2017 au Gabon

Les Léopards de la République Démocratique du Congo (RDC) affronteront en 8ème de finale les Baréas du Madagascar, la révélation de cette 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Ce sera le dimanche 7 juillet à Alexandrie.

Après leur qualification où ils ont dû attendre les succès du Maroc et du Sénégal, les Léopards ont repris du service pour la préparation de cette explication qui annonce une nouvelle ère dans cette sélection nationale. « C’est une nouvelle compétition qui commence », nous disait Jean-Florent Ibenge Ikwange, juste après la confirmation du passage au 2ème tour.

Un des hommes clés de cette qualification est peut-être Jonathan Bolingi. L’attaquant d’Antwerp (Belgique) aura pesé de tout son poids dans les trois premiers matchs des Léopards au regard de sa force au niveau pressing dans le camp adverse. Ces prestations convaincantes, ponctué d’un but contre le Zimbabwe, lui ont attiré tout naturellement la sympathie de l’opinion publique sportive nationale, celle-là même qui a décrié sa sélection. L’ancien joueur de Mazembe se trouve dans la position de Junior Kabananga il y a deux au Gabon dont la sélection avait été contestée mais au finish, le joueur du FC Astana (Kazakhstan), malgré ses trois réalisations, a fini meilleur buteur du tournoi.

Mais contrairement à Kabananga, Bolingi est obligé de déclarer forfait pour une blessure au niveau des ligaments du genou droit. Il a été touché en fin de 1ère période du match contre le Zimbabwe.

Michel TOBO (Envoyé Spécial en Egypte)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *