CAN 2017 : Cinq clés pour battre la Côte d’Ivoire ce vendredi – Instant Bellini

Les léopards affrontent les éléphants ce vendredi 20 janvier 2017 dans le cadre de la deuxième journée du Groupe C. La RDC peut se qualifier en cas de victoire. Joshua Bellini nous donne les clés de la victoire.

Analyse.

Les ivoiriens ont cet avantage de profiter de tous les avantages du système 4-3-3 par rapport à nous. Les onze joueurs présents sur le terrain devront tenir compte de ces cinq facteurs liés à l’application du système ivoirien.

  1. Le 4-3-3 est le système qui propose le plus d’équilibre entre les trois différents secteurs de jeu. Il te donne la possibilité d’avoir une arrière garde suffisante et solide, un milieu plus ou moins dense et une attaque de feu (si les deux ailiers sont vifs et intelligents). Si et même si:  » Ibenge met Mbokani en pointe seul… en phase offensive on sait qu’il est capable d’attirer deux joueurs vers lui. Ainsi, l’attaquant de soutien pourrait se libérer d’un marquage axial ou alors attirer un des milieux vers l’arrière garde. Conséquence: Sere Dié serait obligé de revenir d’un cran pour le marquage de Kebano ou de Mpoku et le milieu Ivoirien perdrait en densité et un de nos milieux pourrait monter d’un cran pour récupérer les balles perdues.
  1. Le 4-3-3 ivoirien leur permet de maintenir une pression constante sur la défense de la RDC grâce aux 3 attaquants. Consigne: Les deux latéraux de la RDC devront être des joueurs très sereins et calmes en possession de balle. C’est là où nous avons plus de mal. Un Lomalisa pouvait être d’un apport considérable. Issama et Ikoko ne rassurent pas trop.
  2. Le 4-3-3 Ivoirien permet à ses deux latéraux de participer constamment aux phases offensives grâce aux dédoublements et aussi grâce à la présence dans les couloirs de trois joueurs: Un défenseur Aurier, un milieu kessié, un attaquant Zaha… Conséquence: Si on joue en 4-3-3 nous aussi, est-ce que Kabananga ou Mubele sauronT défendre sur Aurier? Pas sûr! C’est là le problème. Par contre si on met un milieu comme Maghoma à gauche, celui-ci aura plus de facilité à les contenir.
  1. Les trois milieux ivoiriens sont constamment en mouvement, ils doivent créer des espaces plus que les utiliser. Cela veut dire que c’est un système qui fatigue les milieux. Consigne: Rester patients et faire un pressing sur le porteur du ballon. Si on joue dans un 4-4-1-1… On aura l’avantage de presser à 5 et avec un Mbokani qui sait garder le ballon, on aura la possibilité de remonter et temporiser le jeu.
  1. Les Ivoiriens laisseront des espaces derrière à cause de la liberté et de la nonchalance de ses latéraux. Consigne: Des milieux capables de profiter des espaces. Un Maghoma et un Mubele feraient l’affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -spot_img