• 1200 x 200 Livefoot.fr

Merveille Bope : « Ce vendredi, ça sera comme un clasico »

Titulaire contre le Maroc, Merveille Bope s’est livré sur le site de son club (tpmazembe.com). Le milieu du terrain s’attend à un match serré contre la Côte d’ivoire le vendredi prochain.

« Mes coéquipiers et moi devront multiplier les efforts aux entraînements parce que la Côte d’Ivoire est une équipe très expérimentée. Ce vendredi, le choc sera intense comme un clasico de la compétition. Il y aura du jeu et bien des choses qui feront plaisir aux amoureux du football africain. Des matchs comme Côte d’Ivoire-RDC, c’est souvent des nuls au finish ou une victoire sur un score très serré. Le plus fort va l’emporter ! »

Visiblement, la grève n’a pas laissé des traces dans le vestiaire des léopards. En tout cas, c’est l’avis de Bope.

« L’ambiance est parfaite entre jeunes qui se font confiance, entre nous et le staff technique et tout le monde autour de nous. On est solidaire aux entraînements et dans tout ce que nous faisons. Il n’y a pas des sons discordants, on a une position commune dans le jeu et dans tous les autres sujets. On ne va rien lâcher parce qu’on a encore des matchs pour prouver qu’on est soudé, » ajoute le corbeau.

 

 

Junior Kabananga : « Nous allons jouer contre la Côte d’Ivoire pour gagner »

Les léopards ont remporté leur rencontre face aux Lions de l’Atlas (1-0) hier Lundi 16 Janvier 2017 à Oyem (Gabon). Ce match s’est disputé dans le cadre de la phase des poules de 31ème édition de la Coupe d’Afrique des Nation (CAN).

Junior Kananga revient sur la victoire de la RDC et se projette le match contre la Côte  d’Ivoire. Auteur du but, le joueur d’Astana au Kazakhstan s’est confié à Jeune Afrique. Dans ses propos, Junior Kabananga Kalonji croit que les Léopards ont fait l’essentiel du match malgré la grande possession du ballon par le Maroc.

Il a affirmé que l’affaire prime ne constitue aucune démoralisation au sein de l’équipe et que la rencontre face aux éléphants de la Côte d’Ivoire sera plus que capitale pour la qualification en quart de final.

« C’est vrai que les marocains ont globalement dominé, qu’ils ont eu des occasions, mais dans une compétition comme la CAN, il faut savoir se montrer efficace. (…) Cela a été réglé. On a oublié cette affaire, le plus important étant de se concentrer sur le terrain. C’est ce que nous avons fait contre le Maroc (…) Nous allons jouer contre la Côte d’Ivoire pour gagner. Tout simplement parce qu’une victoire nous qualifierait pour les quarts de finale. Contre un adversaire comme les éléphants, cela peut se révéler dangereux de rester derrière. Mais si nous gagnons, nous pourrons aborder notre dernier match face au Togo sans la pression du résultat. , a dit Junior Kabananga.

Auguy Mudiayi

Zakuani blessé aux adducteurs!

Ayant terminé la rencontre face aux lions de l'Atlas du Maroc sur une jambe, Gabriel Zakuani est touché aux adducteurs. Il risque de manquer le 2ème match des léopards de ce vendredi 20 janvier contre les éléphants de la Côte d'Ivoire.

Le joueur de Northampton en 3ère division anglaise a fait, avec l'ensemble de la sélection nationale congolaise, un match remarquable où les léopards ont terminé la partie à neuf et demi suite à l'expulsion de Joyce Lomalisa Mutambala et lui même sur  une jambe, ne pouvant sortir; le nombre des remplacements maximum étant atteint.

Michel Tobo

Cédric Bakambu: « On est venu défendre nos couleurs »

Les léopards de la RDC ont réussi leur entrée en lice dans cette 31ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations. Les congolais, certes dans la douleur, ont été d'un réalisme froid et d'une efficacité sans conteste. Au finish, ils se sont imposés (1-0) devant les lions de l'Atlas du Maroc qui ont dominé ce match.

L'avant-centre congolais Cédric Bakambu a eu, comme l'ensemble de l'équipe de la RDC, beaucoup de difficultés à se sortir du marquage des défenseurs marocains:"c'était un match difficile face à une très belle équipe du Maroc. On s'y attendait! On a beaucoup souffert et on a su tenir jusqu'au bout pour faire la différence. On est venu défendre nos couleurs et on le fera jusqu'au. C'était compliqué ce soir. On s'est accroché et on a été recompensé. Il va falloir continuer ainsi. On est dans un groupe difficile avec trois autres bonnes équipes. Nous aussi nous avons une bonne équipe et on se défendra jusqu'à la fin".

Les léopards de la RDC seront aux prises ce vendredi 20 janvier pour la 2ème journée de ce groupe C. Ce sera contre les éléphants de la Côte d'Ivoire qui sont en quête des points après leur nul vierge devant les éperviers du Togo.

Michel Tobo

Transfert: Kakuta en prêt au Deportivo la Corogne!

L'ancien international espoir français Gael Kakuta va se maintenir en forme pour le reste de la saison en Espagne. En effet, le néo léopard vient d'être prêté par son club chinois, le Hebei China Fortune au Deportivo la Corogne, 15ème actuellement de la Liga.

L'ancien joueur de Seville va retrouver un championnat qu'il connait bien mais ou, malheureusement, il n'a pas eu le temps d'eclore tout son talent ( deux matchs seulement). Blessé en fin de saison en Chine où son club a fini 7ème du chamionnat (24 matchs et 2 buts), le joueur formé à Lens (France) va essayer de récupérer sa forme avant la fin de ce prêt au mois de juin prochain.

Agé de 25 ans et natif de Lille (France), Gael Kakuta a décidé de jouer pour la République Démocratique du Congo (RDC) il y a quelques mois après avoir longtemps hésité. Il ne pouvait pas figuré sur la présélection pour la Coupe d'Afrique pour de cause de blessure.

Michel Tobo

 

Instant Bellini : les 5 conséquences du braquage à l’italienne opéré par Ibenge

Le braquage à l’italienne réussi par Ibenge est analysé par notre experte Joshua Bellini.

La victoire d'Ibenge n'est pas volée, mais quid de la suite de la compétition? J'ai souvent l'habitude de dire ceci : " Dans tout avantage il y aussi un désavantage. Pour le long terme, ce système ultra-défensif est nocif pour une équipe. Pourquoi?

  1. A force de courir derrière les ballons, on aura des blessures, la fatigue, l'impatience et l'irritation à long terme.
  2. Quand on sait qu'on va jouer défensif, on ne met pas un joueur comme Bakambu sur le terrain. C'est rendre un gros mauvais service au joueur.
  3. Ce système ultra défensif perd toute sa sérénité et sa confiance dès lors qu'on encaisse et qu'on doit courir derrière le score.
  4. Les prochains adversaires voient, apprennent et prennent leurs dispositions en avance. Ils adaptent leur jeu par conséquent.
  5. La manière on s'en fout... mais le minimum dans le football ne ferait du mal à personne. Deux ou trois passes successives rendrait le supporter plus enthousiaste dans les tribunes.

Pour finir, la compétition est encore longue. Ne nous voyons pas trop beaux avec trois points. Il faudra éviter la défaite face à la Cote d'Ivoire pour ne pas stresser devant le Togo. Cette victoire est amère mais elle me fait quand-même du bien. Le lion est tombé dans le piège de l'arbre comme je l'avais prévu...la suite on la connait!

Joshua Bellini

RDC : Nkololo à Laval pour six mois

L’international congolais Jordan Nkololo est prêté pour une durée de six mois à Laval (L2 française). Le léopard est quête de temps de jeu est toujours sous-contrat avec Caen (L1 française) jusqu’en 2018. Le natif de Créteil a marqué deux buts en quatre matches avec les léopards.

Instant Bellini : Ibenge vs Renard, l’analyse tactique en 5 points

Ma plume est lourde, mon pinceau n'y arrive pas. Comment peindre ce tableau macabre aux amoureux du football? Comment déchanter ou décourager des millions des congolais pris dans cette euphorie?

Le mérite sera vanté mais je ne serai pas hypocrite. Il faut vraiment être congolais de sang pour jubiler et croire en nos chances pour le sacre final.

Le triste spectacle d'hier est un casse-tête pour tout analyste...et le comble dans tout ça c’est qu'une victoire décousue aura toujours raison face à une défaite avec la manière.

Place à l'analyse... en cinq points!

  1. Hervé Renard se présente avec une configuration classique (le 3-5-2). Il va chercher à densifier son milieu avec un grand nombre des joueurs pour garder et faciliter la possession de balle. Pour sa part, Ibenge met en face trois récupérateurs qui bloquent la circulation de balle du côté marocain. Ces médians maghrébins seront obligés de suivre le jeu aérien des congolais. Verdict : Bravo Ibenge !
  2. Hervé Renard verrouille l'axe grâce à ses trois défenseurs centraux pour obliger la RDC à passer par les ailes et isoler Bakambu. De son côté, Ibenge place Bakambu en pointe, seul, isolé avec un petit gabarit. Le garçon est perdu dans la nature puisque les deux ailiers ne sont pas des fins dribbleurs et n'ont pas l'intelligence balle au pied. Verdict : Echec d’Ibenge
  3. Hervé Renard dispose des deux latéraux pour se transformer en milieux et utilisent les ailes en possession de balle. Ces latéraux créeront quelques problèmes à notre défense mais sans réellement créer le danger. Pour sa part, Ibenge fait parler sa science. Le rapport de force est à l'avantage de la RDC qui grâce à son axe central et à ses latéraux arrivent à intercepter les centres et ainsi limiter les dégâts. Verdict : Bravo Ibenge.
  4. Hervé Renard opère un pressing très dense pendant les premières minutes de jeu avec sept joueurs au pressing. Ils récupèrent vite les ballons mais physiquement après une demi-heure de jeu on sent la fatigue. A ce niveau l’échec d’Ibenge est très visible : Pertes rapides de balles, aucun joueur pour garder le ballon et faire reposer l'équipe. Verdict : Echec d’Ibenge avec 31% de possession de balle, 6 Corners contre 1 seul en 1ere mi-temps.
  5. Hervé Renard cherche à utiliser toute la largeur du terrain en essayant de déséquilibrer l'adversaire en altérant combinaisons dans l'axe et utilisation des joueurs lancés sur les ailes. Ibenge répond par un bloc défensif très dense au milieu. Cette configuration va empêcher les marocains de développer leur jeu et les pousse à jouer des longs ballons prévisibles. Verdict : Bravo Ibenge.

Joshua Bellini

Lappé Bangoura  aux Léopards: «  C’est une victoire qui va donner un peu plus confiance à l’équipe »

La victoire de la RDC face au Maroc (1-0) le lundi  16 Janvier 2016 à Oyem (Gabon) n’a pas laissé les entraîneurs des autres sélections africaines sans voix. L'entraîneur de la Guinée, Lappé Bangoura, a livré son analyse de ce 1er match des congolais. Il pense que la pression du Maroc en début du match est due à la démoralisation de l’équipe nationale congolaise dans l’affaire « prime des joueurs ». Il ajoute que cette victoire de la RDC donnera plus de confiance aux joueurs mais ils doivent être prudents face à la cote d’Ivoire.

« Il existe une certaine pression autour de la RDC, qui a obtenu d’excellents résultats depuis plus de deux ans et qui est considérée comme un gros outsider et même comme un favori pour cette CAN. De plus, je pense que l’affaire des primes, qui a perturbé la sélection juste avant ce match, a eu des effets psychologiques négatifs. Et puis, le Maroc a bien débuté. Techniquement, tactiquement, il était mieux organisé. Il y avait beaucoup plus de vitesse, de vivacité dans son jeu. (…) C’est une victoire qui va donner un peu plus confiance à l’équipe. Elle a su se montrer efficace dans les deux surfaces. Mais attention lors du match contre les Ivoiriens, lesquels auront besoin des points après un nul contre le Togo… Ce sera sans doute très compliqué là aussi » , a dit Lappé Bangoura à Jeune Afrique.

Les léopards disputent leur 2ème rencontre dans ce groupe contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire ce vendredi le 19 Janvier 2017 toujours à Oyem.

Auguy Mudiayi

RDC : Les Léopards l’emportent, les politiques en profitent

La victoire des Léopards face aux Lions de l’Atlas (1-0), hier lundi à Oyem, en match de la 1ère journée du groupe C, n’a pas laissé indifférents les hommes politiques congolais. Qu’ils soient de l’opposition ou de la majorité, tous trouvent une occasion de féliciter l’équipe nationale et de tacler leurs adversaires politiques.
La rencontre s’est jouée dans le cadre la phase de poules de la 31ème édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football.


Auguy Mudiayi

Send this to a friend