• 1200 x 200 Livefoot.fr

FOOT.CD

FOOT.CD est la référence de l'actualité du football en RDC

RDC-Côte d’ivoire : Le onze idéal de Joshua Bellini en 4-4-1-1

Les léopards affrontent les éléphants de la Côte d’Ivoire à 17H. C’est dans le cadre de la deuxième journée de la CAN 2017 (Groupe C).

L’analyste Joshua Bellini a constaté que les deux équipes présentent les mêmes caractéristiques et surtout exploitent un même projet tactique. Pour lui, dans ce cas, c’est le talent qui devrait faire la différence. Pour FOOT.CD, il a proposé un onze qui pourraient contrecarrer le plan de Dessuyer.

Notre expert base son onze sur un 4-4-1-1

MatampI, Issama, Bope, Tisserand, Ikoko, Mbemba, Mulumba, Maghoma, Mubele, Mpoku derrière Mbokani.

NB. Eu égard au nombre limité d'occasions, la présence de Mpoku est nécessaire au regard de sa faculté à transformer des coups francs. Ce match risque de se jouer sur des détails.

Marcel Tisserand : «On a travaillé sur nos imperfections »

Le défenseur central congolais Marcel Tisserand a reconnu que la prestation  des Léopards lors du dernier match contre les Lions de l’Atlas à Oyem n’était parfaite.  C’est sur ces imperfections que l’équipe a travaillé avant de disputer la rencontre contre la Côte d’Ivoire dans quelques heures à Oyem (Gabon).

 « On a pris une mi-temps pour s’adapter car on s’est fait bien dominer lors de la première mi-temps. Dans l’ensemble, ça s’est bien passé pour moi même si tout n’a pas été parfait. C’est d’ailleurs sur ces imperfections qu’on a travaillé ces derniers jours pour préparer le match face à la Côte d’Ivoire. Concernant notre futur adversaire, la Côte d’Ivoire, je trouve qu’ils ont une grosse force de frappe comme tout le monde. Je pense qu’ils auraient aimé rentrer différemment dans la compétition après ce nul face au Togo. Ils voudront se racheter face à nous. La RDC a aussi ses armes mais il faudra faire attention car on a des blessés et des suspendus. »

A-t-il dit à BeInsport.com

Auguy Mudiayi

Côte d’Ivoire-RDC: un match indécis jusqu’au bout!

La 2ème journée dans le groupe C se dispute ce vendredi 20 janvier à Oyem. Une 2ème journée qui s'annonce déjà déterminante au regard des résultats de la 1ère journée. Les quatre sélections en lice commencent déjà à chercher un positionnement pour la suite de la compétition.

Le match le plus attendu est certainement celui qui va mettre aux prises les éléphants de la Côte d'Ivoire et les léopards de la RDC. Les champions d'Afrique en titre, qui sont dos au mur après leur match nul vierge de la journée d'ouverture face aux éperviers du Togo, seront sans nul doute revanchards. Michel Dussuyer et ses protégés jouent gros dans cette explication. En cas d'un mauvais résultat, ils risquent tout simplement de rentrer à la maison au premier. Un résultat qui serait surprenant au vue des moyens consentis pour disputer ce tournoi.

Du côté des léopards, c'est plutôt la sérénité qui règne. Très attendus également dans ce tournoi, Jean-Florent Ibenge Ikwange et ses hommes vont tenter de se qualifier dès cette explication. La victoire, certes, laborieuse (1-0) contre les lions de l'Atlas du Maroc, leur a mis en confiance pour la suite. Mais il faut rester prudent et ne pas être euphorique. Ils vont profiter, comme d'habitude, de l'effet surpris dont ils ont le secret pour essayer de déstabiliser cette défense ivoirienne."La RDC est une équipe imprévisible", a lâché un confrère ivoirien à Oyem.

Sur le plan statistique, les deux sélections arrivent ex aequo sur leur sept dernières confrontations. Nous avons trois victoires pour la Côte d'Ivoire et trois également pour la RDC pour un match depuis 2001 lors des qualifications pour la Coupe du monde 2002.

Michel Tobo (Envoyé Spécial au Gabon)

CAN 2017 : Cinq clés pour battre la Côte d’Ivoire ce vendredi – Instant Bellini

Les léopards affrontent les éléphants ce vendredi 20 janvier 2017 dans le cadre de la deuxième journée du Groupe C. La RDC peut se qualifier en cas de victoire. Joshua Bellini nous donne les clés de la victoire.

Analyse.

Les ivoiriens ont cet avantage de profiter de tous les avantages du système 4-3-3 par rapport à nous. Les onze joueurs présents sur le terrain devront tenir compte de ces cinq facteurs liés à l'application du système ivoirien.

  1. Le 4-3-3 est le système qui propose le plus d'équilibre entre les trois différents secteurs de jeu. Il te donne la possibilité d'avoir une arrière garde suffisante et solide, un milieu plus ou moins dense et une attaque de feu (si les deux ailiers sont vifs et intelligents). Si et même si: " Ibenge met Mbokani en pointe seul... en phase offensive on sait qu'il est capable d'attirer deux joueurs vers lui. Ainsi, l'attaquant de soutien pourrait se libérer d'un marquage axial ou alors attirer un des milieux vers l'arrière garde. Conséquence: Sere Dié serait obligé de revenir d'un cran pour le marquage de Kebano ou de Mpoku et le milieu Ivoirien perdrait en densité et un de nos milieux pourrait monter d'un cran pour récupérer les balles perdues.
  1. Le 4-3-3 ivoirien leur permet de maintenir une pression constante sur la défense de la RDC grâce aux 3 attaquants. Consigne: Les deux latéraux de la RDC devront être des joueurs très sereins et calmes en possession de balle. C'est là où nous avons plus de mal. Un Lomalisa pouvait être d'un apport considérable. Issama et Ikoko ne rassurent pas trop.
  2. Le 4-3-3 Ivoirien permet à ses deux latéraux de participer constamment aux phases offensives grâce aux dédoublements et aussi grâce à la présence dans les couloirs de trois joueurs: Un défenseur Aurier, un milieu kessié, un attaquant Zaha... Conséquence: Si on joue en 4-3-3 nous aussi, est-ce que Kabananga ou Mubele sauronT défendre sur Aurier? Pas sûr! C'est là le problème. Par contre si on met un milieu comme Maghoma à gauche, celui-ci aura plus de facilité à les contenir.
  1. Les trois milieux ivoiriens sont constamment en mouvement, ils doivent créer des espaces plus que les utiliser. Cela veut dire que c'est un système qui fatigue les milieux. Consigne: Rester patients et faire un pressing sur le porteur du ballon. Si on joue dans un 4-4-1-1... On aura l'avantage de presser à 5 et avec un Mbokani qui sait garder le ballon, on aura la possibilité de remonter et temporiser le jeu.
  1. Les Ivoiriens laisseront des espaces derrière à cause de la liberté et de la nonchalance de ses latéraux. Consigne: Des milieux capables de profiter des espaces. Un Maghoma et un Mubele feraient l'affaire.

Arrivé à la fin de son prêt à RSC Anderlecht, Leya Iseko pourrait quitter l’OM

L’avant-centre belgo-congolais Aaron Leya Iseka (19 ans) ne devrait pas  jouer à l’Olympique de Marseille (OM, L1 française) à la fin de son prêt à RSC Anderlecht. L’entraineur Rudi Garcia ne compterait pas sur lui.

D’après les informations de certains médias Belges, les représentants  de Leya Iseka tentent de trouver une autre formation française toujours en L1 susceptible de l’accueillir en prêt pour le reste de cette saison 2016-2017.

Aaron Leya a fait 8 apparitions en Ligue 1 depuis le début de la saison en cours avant son prêt à Anderlecht.

Auguy Mudiayi

Michel Dussuyer : « La RDC est une équipe compétitive dans l’âme »

Michel Dussuyer, sélectionneur de la Côte d’Ivoire, a demandé à ses joueurs  ce jeudi 19 Janvier 2017 de jouer la rencontre face à la RDC avec un esprit beaucoup plus conquérant.

A propos de la RDC, il a dit qu’elle est une équipe compétitrice dans l’âme et qui sait mettre un impact physique.

«Sur le premier match, on n'a pas mis tous les ingrédients pour prétendre à plus qu'un nul. Il va falloir aborder ce match très important avec un état d'esprit plus conquérant .On sait que la qualification va se jouer sur les deux prochains matches. A nous de répondre présent. J'ai confiance en mes joueurs pour hausser leur niveau de jeu. La RDC une équipe très compétitrice dans l'âme, généreuse, agressive et qui sait mettre un impact physique. Il convient surtout que nous retrouvions»

a-t-il dit dans la conférence de presse.

Auguy Mudiayi

Florent Ibenge : « On veut rester premier du Groupe C »

Florent Ibenge ne se cache pas. Il veut gagner contre la Côte d’ivoire.

« Pour l’instant on est leader. L’objectif est d’être dans les deux premiers. A l’issue des matches de vendredi, ce qu’on veut c’est rester premier. On va tout faire pour le rester, garder notre destin entre nos mains et ne pas dépendre des autres », a dit Ibenge la veille du match.

Le sélectionneur congolais se montre également prudent face à une « équipe qui ne perd pas »

« Il y a moins de joueurs avec un grand nom. Ils avaient Yaya Touré ou Gervinho capables de faire la différence à tout moment. La génération a changé. Elle est peut-être moins glamour mais elle reste redoutable (…) On l’a vu contre la France en match amical (0-0), c’est une équipe qui ne perd pas. Cela montre sa solidité. On attend une motivation extrême de leur part, » a ajouté le technicien congolais.

Florent Ibenge : « La Cote d’ivoire est « moins glamour » sans Yaya Toure et Gervinho, mais attention! »

Florent Ibenge, sélectionneur de l’équipe nationale de la RDC, a dit ce jeudi 19 Janvier 2017 que la Côte d'ivoire était moins glamour sans Touré et Gervinho. Il a cependant, appelé à la prudence.

Puisque les Éléphants sont une équipe solidaire. Elle n’a pas perdu aucun de ses derniers matchs.

« La Cote d'ivoire est "moins glamour" sans Yaya Toure et Gervinho mais "reste très redoutable. En dépit de son entrée en lice poussive contre le Togo (0-0). On va jouer pour gagner! (…) On l'a vu contre la France en match amical (0-0), c'est une équipe qui ne perd pas. Cela montre sa solidité. On attend une motivation extrême de leur part», a-t-il dit en conférence de presse d'avant match.

Les léopards affronteront les Éléphants  dans quelques heures à Oyem (Gabon) pour la deuxième journée de la phase de poules de la 31ème édition de la CAN. L’équipe de la RDC sera privée de Gabriel Zakwani, Fabrice N’sakala, blessés et de Joyce Lomalisa suspendu.

Auguy Mudiayi

RDC-Côte d’ivoire : Les éléphants laisseront des espaces derrières – Instant Bellini

La RDC affronte la Côte d’ivoire cet après-midi dans un match qui sera déterminant pour les ivoiriens qui ont l’obligation de la réussite pour maintenir l’espoir d’une probable qualification.

Quand vous avez un adversaire qui joue avec le même système de jeu que vous, en principe l'analyse de son jeu devra être votre propre miroir.

Dans ce cas de figure, les deux équipes se valent et nul besoin d'analyser l'adversaire pour ne rien dire. La seule différence avec la RDC est que la Côte d’ivoire ne joue pas seulement en contre-attaque mais elle construit le jeu en faisant usage des talents à sa disposition.

Quand le coach Ibenge dit qu'il va mettre une tactique en place pour empêcher la Cote d'Ivoire de développer son jeu, je me demande s'il va changer de système ou s'il gardera son habituel 4-3-3.

La pression est sans doute du côté des Ivoiriens. Une victoire est obligatoire pour garder les chances de passer au second tour. Elle laissera certainement des trous derrière et s'appuiera sur ses deux ailiers redoutables pour percer le mur congolais.

Saurons-nous profiter de ces espaces?

Les premières minutes seront difficiles. Elles conditionneront le cours du match. Si la Côte d’ivoire marque très tôt dans le match, la RDC aura un gros problème.

Quand deux équipes présentent un système de jeu, sur le terrain, c'est le "talent" qui l'emporte.

Joshua Bellini pour Foot.cd

TP Mazembe change de stratégie et dit avoir adopté le modèle de la Masia du FC Barcelone

Le TP Mazembe a affirmé avoir changé de méthode. Dans une communication officielle transmise à FOOT.CD, la direction du club de Lubumbashi dit avoir calqué la nouvelle stratégie sur celle de la Masia du FC Barcelone.

« Pour accompagner la nouvelle stratégie, les contrats de quelques joueurs étrangers n’ont pas été renouvelés l’année dernière ; il en sera de même pour ceux dont les contrats sont en cours mais qui ne répondront pas aux attentes du staff technique. Au fil des années, les jeunes issus de la KFA et de l’Ecole de Football Moise KATUMBI vont accéder au groupe professionnel, alors que les recrutements en dehors de Lubumbashi et à l’étranger seront minutieusement ciblés. Le projet du Chairman est calqué sur celui de la Masia du FC Barcelone, qui mise sur la formation et complète l’effectif en dégageant un budget conséquent dans un recrutement ciblé afin de répondre aux hautes ambitions sportives du club, sans mettre en péril son équilibre financier, » dit le TPM.

Pour rappel, le TP Mazembe a donné à l’équipe nationale de la RDC quatre joueurs pour cette CAN 2017.

Send this to a friend